70 ans après, les lycéens de Jules Haag rendent hommage aux anciens élèves

Publié le 28/05/2015 - 10:09
Mis à jour le 28/05/2015 - 10:11

Les élèves du lycée Jules Haag à Besançon ont rendu hommage aux anciens élèves de l’Ecole de mécanique et d’horlogerie et leurs familles ce mercredi 27 mai 2015. La cérémonie s’est déroulée en présence du préfet du Doubs Stéphane Fratacci, du recteur Jean-François Chanet et de la dernière survivante franc-comtoise du camp d’Auschwitz Jacqueline Teyssier.

seconde guerre mondiale

Après une lecture de poèmes et un discours de commémoration, les élèves ont déposé une fleur pour chaque élève mort pour la France. La chorale a poursuivi l’hommage sur les airs de la Marseillaise, avant de se clôturer sur une cérémonie de porte-drapeaux.

Anne Lescalier, professeur d’histoire-géographie, est à l’initiative de ce devoir de mémoire, soutenue par Guy Flauder, proviseur du lycée Jules Haag. Le projet est né en 2013, suite à une exposition sur l’Ecole nationale d’horlogerie (ENH) au musée du Temps à Besançon. Les lycéens ont alors étudié le quotidien d’élèves de leur âge durant la guerre de 1939-1945.

"Être résistant c'est refuser de rester indifférent"

En 2015, les lycéens ont également participé au concours de la Résistance sur le thème de "la Libération, la découverte des camps de concentration et le retour des déportés". Afin de réaliser ce travail de mémoire, les élèves ont pu bénéficier de l’aide de Jean-Yves Monnin, président de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC) et de membres d’associations d’anciens combattants et résistants. 

Le recteur de l’académie, Jean-François Chanet a insisté sur le devoir de mémoire et la nécessité de renouer avec "des évènements douloureux du passé". Il a également prôné les valeurs de la résistance "Être résistant, c’était refuser de rester indifférent. Si l’esprit de la résistance c’était il y a 70 ans de ne pas rester indifférent face à l’occupation, aujourd’hui, pour vous, c’est de prendre vos responsabilités de citoyens, d’adultes responsables en ne restant pas indifférents au monde dans lequel vous vivez".

(Source : communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’université de Franche-Comté rend hommage à Samuel Paty : « La seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque »

Il y a presqu’un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty était sauvagement assassiné aux abords de son collège. Afin de lui rendre hommage, la communauté universitaire de l'université de Franche-Comté s'est rassemblée dans la cour d'honneur de la maison de l’université ce vendredi matin.

Les accompagnants des élèves en situation de handicap en grève le 19 octobre à Besançon

L'intersyndicale nationale appelle les AESH à faire grève mardi 19 octobre 2021. Pourquoi ? Les syndicats dénoncent des conditions de travail précaires et demandent notamment une augmentation des salaires et la garantie de la possibilité de contrat à temps complet. Un rassemblement est prévu devant le rectorat de Besançon.

Handicap à l’école : une rubrique en ligne dédiée aux parents, enfants et professionnels

Les parents d’enfants en situation de handicap disposent désormais d’un point d’entrée dédié d’information et d’orientation sur la scolarité de leur enfant monparcourshandicap.gouv.fr. Enrichi d’une rubrique complète dédiée à la scolarité, cet outil veut faciliter leur implication dans la scolarité de leur enfant, comme le recommande la Haute Autorité de Santé (HAS), apprend-on ce mois d’octobre 2021.

Manifestation des étudiants de la filière Staps à Besançon 

#StapsOubliés •

150 étudiants en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) se sont mobilisés ce mercredi après-midi à l'appel d'un mouvement national pour dénoncer les mauvaises conditions d'accueil et le manque de moyen préjudiciables selon à la filière et à leur avenir...

Périscolaire et cantine : une pétition pour demander à la maire de Besançon un accueil « de qualité »

Depuis le 3 octobre dernier, des parents d'élèves de l'école Jean Boichard à Besançon ont lancé une pétition, accessible à tous les parents d'élèves de la ville, pour demander à la maire un accueil périscolaire "de qualité" dans les établissements.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.29
couvert
le 18/10 à 21h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
100 %

Sondage