Alerte Témoin

A Dijon, avocats, magistrats, greffiers unis contre le "délabrement" de la justice  

Publié le 12/03/2020 - 18:11
Mis à jour le 12/03/2020 - 18:11

Dans une unité "rarissime", des centaines de greffiers, magistrats et avocats de Bourgogne-Franche-Comté et du Grand-Est ont manifesté ce jeudi 12 mars 2020 à Dijon pour "dénoncer l'état de délabrement de la justice".

Grève des avocats
illustration ©Alexane Alfaro

Syndicat de la magistrature, CGT des greffiers et administratifs de la justice, avocats des barreaux de Dijon, du Jura, de Mâcon et d'Epinal: quelque 200 professionnels de la justice se sont rassemblés à la mi-journée devant le palais de justice de Dijon pour montrer qu'ils sont "plus solidaires que jamais malgré les tentatives du gouvernement pour (les) diviser", a expliqué Sabira Boughlita, présidente de la section dijonnaise du Syndicat des avocats de France.

"C'est un burn-out généralisé de la justice"

"Un tel rassemblement rarissime montre bien l'état de crise de la justice", a résumé Thomas Tissandier, président de l'Union des jeunes avocats de Dijon. "Et il ne vient pas de la grève, comme le prétend le gouvernement", ajoute-t-il en référence au mouvement des robes noires contre la réforme des retraites, qui dure depuis le 6 janvier dans une large partie de la France.

"Ma présence est significative de l'unité", souligne Anne-Lise Grandhay, bâtonnier du barreau du Jura. "Nous vivons une véritable sinistrose, avec des délais d'audiencement allant parfois jusqu'à six mois". "C'est un burn-out généralisé de la justice", renchérit Catherine Lathelier-Lombard, présidente de chambre à la Cour d'Appel de Dijon et membre du Syndicat de la magistrature. "Le système est complètement à bout de souffle et c'était bien avant le mouvement des avocats", souligne-t-elle.

"Nous sommes dans une situation grave et préoccupante", ajoute la greffière Aurélie Lavenet, représentante de la CGT chancelleries et services judiciaires, qui redoute la survenue de problèmes "graves" comme la "libération de détenus".

"En 1900, la France comptait 7.174 magistrats de l'ordre judiciaire pour 40 millions d'habitants. Au 1er avril 2019, on en recensait 8.373, pour 67 millions d'habitants", a résumé Me Boughlita, reprenant une tribune, publiée mercredi dans Mediapart, où greffiers, magistrats et avocats exigent "un plan d'urgence".

Le bâtonnier de Dijon, Stéphane Creusvaux, a souligné la nécessité de "rester unis dans le combat contre la réforme des retraites et pour une justice digne de ce nom" peu après la constitution par la ministre de la Justice Nicole Belloubet d'une mission sur l'avenir de la profession d'avocat. "Personne n'est dupe. Créer une commission est un procédé qui a déjà été utilisé", a-t-il souligné.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Des aides alimentaires et distributions de masques pour les plus vulnérables

Dans le cadre du plan d'urgence pour l'aide alimentaire, Joël Mathurin, préfet du Doubs, s'est rendu ce 20 mai 2020 au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) Le Roseau, géré par l’ADDSEA, dans le cadre de la mise en œuvre de l’aide alimentaire et de la distribution de masques aux  personnes en situation de précarité.

Action « casserolade » des Blouses Blanches à Besançon

Dans le cadre des actions nationales des “Jeudis de la colère“ les différents collectifs de Blouses Blanches du secteur (CIU, CIH, collectif Blues Blanches, Printemps de la Psy), soutenus par SUD Santé, organisent ce jeudi 28 mai 2020 à 14 heures sur le parvis du CHRU Jean Minjoz, une action “Casserolade“ intitulée “Je#dis ma colère“.

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l'ont à nouveau chanté. Moins d'une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d'après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux "premiers de corvée"

Covid-19 : des milliers de chèques services distribués aux personnes démunies en Haute-Saône

Début avril 2020, le ministre chargé de la Ville et du Logement a lancé un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services pour permettre aux personnes sans domicile et sans ressources de se procurer des denrées alimentaires et des produits d’hygiène. Après le Doubs, c'est au tour de la Haute-Saône de distribuer plusieurs milliers de chèques services aux personnes les plus vulnérables, est-il annoncé ce mardi 21 avril.

La BAF distribue des produits locaux aux étudiants pendant le confinement

Afin de permettre aux étudiant.e.s d’accéder à des produits alimentaires locaux, la Ville de Besançon ainsi que Grand Besançon Métropole ont souhaité apporter leur soutien à la BAF (Besançon et ses Associations Fédérées), fédération des associations étudiantes de Franche-Comté. La première distribution s'est déroulée samedi 18 avril.

Des associations demandent au gouvernement une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté

Le Secours catholique, APF France Handicap, la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS), la Fondation Abbé Pierre, le Collectif ALERTE, Emmaüs France, l'UNIOPSS et ATD Quart Monde s'unissent pour lancer un appel au président de la République dans le cadre de la crise sanitaire. Ces associations demandent le versement d'une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté, selon un communiqué du 15 avril 2020.

Versements de prestations sociales : des mesures mises en place aux bureaux de Poste

La Poste a adapté son organisation à l’évolution de la situation sanitaire avec 11 bureaux de poste ouverts au public pour le Doubs. Afin que le versement des prestations sociales aux allocataires se déroule dans les meilleures conditions possibles, La Poste met en place un dispositif adapté, accessible dès le 4 avril via les distributeurs automatiques de billets, et dès le 6 avril dans ses bureaux de poste, sur tout le territoire.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.05
ciel dégagé
le 29/05 à 9h00
Vent
7.35 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
49 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune