A. Genevard : "Nous n'avons pas de leçon à recevoir de Najat Vallaud-Belkacem"

Publié le 07/04/2016 - 12:15
Mis à jour le 07/04/2016 - 12:15

La députée du Doubs et déléguée générale à l’éducation pour les Républicains fustige la réaction de la ministre suite aux propositions des Républicains réunis en convention ce mercredi 6 avril sur les thèmes si essentiels de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

valls_et_vallaud-belkacem.jpg
Annie Genevard et Najat Vallaud-Belkacem ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Un peu trop facile pour les Républicains. Najat Vallaud-Belkacem revient régulièrement sur l’héritage laissé par Sarkozy au pouvoir en matière d’éducation. Une réaction « puérile » du type  « ce n’est pas moi, c’est lui » selon Annie Genevard qui appelle la ministre à ne pas nier les échecs du bilan éducatif des socialistes qu’elle juge « accablant »

« Comment la ministre peut-elle nier l’échec retentissant de la réforme des rythmes scolaires dont les enseignants estiment à 74 % qu’elle a un impact négatif sur les élèves ?

Comment la ministre peut-elle nier la révolte des enseignants contre sa calamiteuse réforme du collège qui affaiblit d’indispensables disciplines et supprime des dispositifs qui réussissaient aux élèves ?

 Comment la ministre  peut-elle nier le jugement sévère du Comité de suivi de la loi de Refondation de l’école qui n’a concrétisé aucune de ses promesses qu’il s’agisse de la scolarisation des moins de 3 ans, de la formation des enseignants, du très contesté Conseil Supérieur des programmes… ?

Comment la ministre peut-elle nier que le décrochage scolaire, malgré ses manipulations statistiques, ne diminue pas ? 

Comment la ministre peut-elle nier que la violence et la radicalisation gagnent du terrain ?

Comment la ministre peut-elle nier que notre école est à la peine et que ses enseignants se désespèrent de n’être pas suffisamment reconnus et valorisés ?« 

 Info +  

Lors de leur convention « Éducation et de l’Enseignement supérieur » les Républicains ont émis les idées suivantes 

  • Combat pour la maîtrise de la lecture.
  •  Placer le maître et le savoir au centre du système éducatif.
  •  Le sens du métier d’enseignant : la transmission des savoirs et non pas la résolution de tous les problèmes que connaît notre société.
  •  Donner un rôle accru au chef d’établissement
  • Autorité devait être restaurée et l’excellence développée.
  •  Importance de la formation de nos enseignants avec la nécessité d’un cahier des charges précis.
  •  Revaloriser le mérite au sein d’une école qu’ils veulent apaisée où l’on apprend à aimer la France.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Christophe Lefort et Laurent Jeune, instituteurs à Valdahon, avaient crée en 2015 Lexiclic. Cette application aide les élèves dès leur plus jeune âge à orthographier de la meilleure des façons les mots de la langue française. En juin 2019, ils lancent leur méthode de lecture et d’écriture dédiée aux instituteurs du CP : Métalo.

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) va allouer près de 300 000 € aux équipes pédagogiques pour contribuer à la réussite des étudiants de 1e cycle de l’enseignement supérieur, à la rentrée 2019. Afin de créer une dynamique de réseau, les acteurs du projet RITM-BFC se réuniront le 27 juin 2019 à Dole (au lycée Nodier).

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.34
couvert
le 25/06 à 0h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1017.57 hPa
Humidité
86 %

Sondage