A. Genevard : "Nous n'avons pas de leçon à recevoir de Najat Vallaud-Belkacem"

Publié le 07/04/2016 - 12:15
Mis à jour le 07/04/2016 - 12:15

La députée du Doubs et déléguée générale à l’éducation pour les Républicains fustige la réaction de la ministre suite aux propositions des Républicains réunis en convention ce mercredi 6 avril sur les thèmes si essentiels de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

 ©
©

Un peu trop facile pour les Républicains. Najat Vallaud-Belkacem revient régulièrement sur l'héritage laissé par Sarkozy au pouvoir en matière d'éducation. Une réaction "puérile" du type  "ce n'est pas moi, c'est lui" selon Annie Genevard qui appelle la ministre à ne pas nier les échecs du bilan éducatif des socialistes qu'elle juge "accablant"

"Comment la ministre peut-elle nier l'échec retentissant de la réforme des rythmes scolaires dont les enseignants estiment à 74 % qu'elle a un impact négatif sur les élèves ?

Comment la ministre peut-elle nier la révolte des enseignants contre sa calamiteuse réforme du collège qui affaiblit d’indispensables disciplines et supprime des dispositifs qui réussissaient aux élèves ?

 Comment la ministre  peut-elle nier le jugement sévère du Comité de suivi de la loi de Refondation de l'école qui n'a concrétisé aucune de ses promesses qu'il s'agisse de la scolarisation des moins de 3 ans, de la formation des enseignants, du très contesté Conseil Supérieur des programmes... ?

Comment la ministre peut-elle nier que le décrochage scolaire, malgré ses manipulations statistiques, ne diminue pas ? 

Comment la ministre peut-elle nier que la violence et la radicalisation gagnent du terrain ?

Comment la ministre peut-elle nier que notre école est à la peine et que ses enseignants se désespèrent de n'être pas suffisamment reconnus et valorisés ?"

 Info +  

Lors de leur convention "Éducation et de l'Enseignement supérieur" les Républicains ont émis les idées suivantes 

  • Combat pour la maîtrise de la lecture.
  •  Placer le maître et le savoir au centre du système éducatif.
  •  Le sens du métier d’enseignant : la transmission des savoirs et non pas la résolution de tous les problèmes que connaît notre société.
  •  Donner un rôle accru au chef d’établissement
  • Autorité devait être restaurée et l’excellence développée.
  •  Importance de la formation de nos enseignants avec la nécessité d’un cahier des charges précis.
  •  Revaloriser le mérite au sein d’une école qu’ils veulent apaisée où l’on apprend à aimer la France.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.68
couvert
le 18/06 à 12h00
Vent
3.11 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
49 %