A la découverte de Sangé Sherpa, ambassadeur de Grandes Heures Nature

Publié le 12/06/2019 - 08:21
Mis à jour le 12/06/2019 - 09:56

Né au Népal, Sangé Sherpa est arrivé en 2009 du côté de Besançon. Lors de sa venue dans la cité bisontine, il ne parlait que très peu français et ne connaissait pas le trail. Par la suite, il n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il s’est lancé dans l’ultra-trail. Un sport de dingo dont il est l’un des meilleurs du monde.

Sangé Sherpa sera ambassadeur du festival Grandes Heures Nature
Sangé Sherpa sera ambassadeur du festival Grandes Heures Nature
PUBLICITÉ

Il est l’un des ambassadeurs du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Carte d’identité :

  • Nom : Sangé
  • Prénom : Sherpa
  • Date de naissance : 9 juillet 1981
  • Âge : 37 ans
  • Lieu de naissance : Taplejung an Népal
  • Discipline sportive : Ultra-Trail
  • Club : Rattachement à Besançon

Ce qui fait de lui un sportif confirmé :

  • 2013 : 1er à l’UTTJ (110 km), l’Humani’Trail (Suisse),
  • 2013 : 3e à l’échappée Belle (144 km)
  • 2016 : 1er au Tchimbé Raid (Martinique 133 km)
  • 2017 : 1er au Montreux Trail Festival (Suisse 169 km)
  • 2018 : ascension du Mont-Blanc en solitaire et en nocturne

Afrique du Sud, Chine, Espagne, Suisse et plein d’autres pays. Voilà le programme qui attend Sangé Sherpa jusqu’à la fin d’année 2019. Chaque week-end, l’ultra-traileur doit délaisser sa petite famille pour courir dans le monde entier. Des courses de plus de 100 kilomètres qui n’enlèvent pas son sourire, bien au contraire.

À bientôt 37 ans, il ne compte pas s’arrêter là ! “ Tant que je prendrai du plaisir, je continuerai. Mes jambes grincent en fin d’année, mais c’est normal, tant qu’elles suivent le rythme durant toute la saison ça me va ”, se marre Sangé Sherpa. 2018, est une période charnière de sa vie et de sa carrière. En réalisant l’ascension du Mont-Blanc en solitaire et en nocturne, Sangé est rentré dans le cercle très fermé des personnalités ayant réussi cet exploit de nuit. “ C’est un petit défi personnel, qui pour moi compte beaucoup. Mais ce n’est pas un aboutissement ”, s’exprime ce dernier en toute modestie.

Besançon, des terres sportives familiales

En venant s’installer en France, Sangé Sherpa a laissé ses souvenirs derrière lui, mais les a gravés à jamais dans sa mémoire. Besançon, lui a fait découvrir une culture différente qu’il s’est très rapidement appropriée. Mais les sentiers installés autour de la ville, lui ont surtout fait découvrir son activité principale actuelle. “ Mes bases de traileur, je les ai acquises ici ! Il y a très peu de dénivelés, mais on retrouve beaucoup de passages techniques ”, précise le Népalais.

Aujourd’hui, ses années d’expérience font qu’il ne s’entraîne plus de la même façon. “ Je cours de façon régulière, mais l’intensité n’est plus la même. Je préfère aller faire du VTT, ou courir avec mes enfants, car il y a tellement de tours que j’aimerais leur faire découvrir ”, explique ce papa.

À l’occasion du festival Grandes Heures Nature, Sangé Sherpa participera à l’Ekiden avec Thibaut Baronian ce qui faire peut-être d’eux les favoris de cette épreuve ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Publi-infos • Rien de plus féérique que parcourir des sentiers recouverts de neige?! La randonnée sur neige est le meilleur moyen de profiter d’une nature belle et parfois spectaculaire. Pour ce faire, l’équipe de concepteurs « Quechua Randonnée Neige » de Décathlon travaille au quotidien pour mettre au point des produits pensés et conçus pour vos sorties en hiver.

16 collégiens intoxiqués, le pronostic vital de l’adolescente n’est plus engagé