Abdel Ghezali : "nous actons la démission de six élus pour une cohérence du groupe politique"

Publié le 30/06/2017 - 14:01
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:27

Adbel Ghezali, président du groupe socialiste et société civile républicaine des élu-es de la ville de Besançon, annonce, ce 30 juin 2017, une « recomposition du groupe suite à l’actualité politique récente et « aux changements qu’elle implique au sein de l’organisation municipale ». Voici les trois questions au président du groupe …

 ©
©

Six élus du Parti socialiste, dont Jean-Louis Fousseret, avaient, le 19 juin 2017, exprimé leur souhait de quitter le PS pour rejoindre la République En Marche (Pascal Curie, Béatrice Falcinella, Myriam Lemercier, Danièle Poissenot, Dominique Schauss). Ce départ s'était effectué dans un souci de "transparence", avait souligné le maire de Besançon. S'en était suivi d'un conseil municipal, le 22 juin 2017, où une fissure entre les deux camps était bien marquée. Jean-Louis Fousseret s'était, ce jour, abstenu de voter la motion de censure, proposée par le PS, demandant au gouvernement l'arrêt de la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales.

maCommune.info : Quel changement est en train de s'opérer au sein de l'équipe municipale ?

"Avec la démission de six élus socialistes du groupe, il ne font plus parti du groupe socialiste. Nous actons et officialisons leur départ du parti socialiste et donc du groupe socialiste des républicains.

La composition du groupe va changer. Le groupe socialiste républicain et société civil possède des personnes qui appartiennent au parti socialiste avec deux ou trois personnes de la société civile mais qui se reconnaissent dans les valeurs de gauche. Au conseil municipal les groupes sont constitués en fonction de familles politiques, cela permet de la cohérence et de la clarté".

"Néanmoins, nous nous inscrivons toujours dans cette majorité avec ces personnes-là. Jean-Louis Fousseret continue d'être le chef de cette majorité en tant que maire de la ville de Besançon. Je resterais le président de ce groupe, on reste dans la continuité. Au niveau du travail, cela ne changera rien car le maire a donné des délégations avec un programme  par rapport à la feuille de route que nous a donné Jean-Louis Fousseret. Les amis d'hier ne sont pas les ennemis de demain.

Seize socialistes, républicains et société civile resteront dans ce groupe comme Rosa Rebrab et Ilva Sugny (société civile), Abdel Ghezali, Yves-Michel Dahoui, Patrick Bontemps, Jean-Sébatien Leuba, Anne-Sophie Andriantavy, Carine Michel, Marie Zehaf, Yannick Poujet, Thierry Morton, Sylvie Wanlin, Nicolas Bodin, Sorour Barati, Myriam El-Yassa, Michel Loyat".

mC : Qu'est-ce que vous pensez de l'abstention du maire lors du vote de la motion demandant l'arrêt des baisses des dotations de l'Etat ?

"Je respecte le vote des uns et des autres. Le vote du groupe socialiste était dans la logique et dans la continuité. Nous avons déjà voté des motions à l'époque de lorsque monsieur Sarkozy était président de la république, nous avons voté des motions qui vont dans ce sens lorsque monsieur Hollande et nous avons voté cette motion puisque on ne peut pas reprocher à monsieur Macron de ne pas l'avoir annoncée. Maintenant monsieur Fousseret s'est abstenu, moi en tant que président de groupe je respecte cela".

mC : Pourquoi une motion ? Qu'est-ce que cela va changer si les baisses se poursuivent ?

"Des efforts sont à faire par les collectivités dont la ville de Besançon et en même temps nous sommes étranglés et nous avons de moins en moins d'aides, d'accompagnement. Nous sommes donc vigilants. Nous allons devoir se serrer la ceinture. La ville doit prendre sa part mais rien que sa part  car des efforts nous en faisons. Nous demandons que cela s'étale dans le temps et que cela ne soit pas aussi brutal", conclut Abdel Ghezali.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Meeting de soutien à Raphaël Glucksmann :”L’Europe est à un moment où elle doit se réveiller” (P. Jouvet)

Le Parti socialiste du Doubs et Place publique Franche-Comté ont organisé une réunion publique lundi 22 avril 2024 à 19h00 salle Proudhon à Besançon afin de soutenir Raphaël Glucksmann, candidat PS aux élections européennes. Environ 130 personnes ont répondu présentes.

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.81
nuageux
le 24/04 à 0h00
Vent
0.55 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
88 %