Alerte Témoin

Abdel Ghezali : "nous actons la démission de six élus pour une cohérence du groupe politique"

Publié le 30/06/2017 - 14:01
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:27

Adbel Ghezali, président du groupe socialiste et société civile républicaine des élu-es de la ville de Besançon, annonce, ce 30 juin 2017, une "recomposition du groupe suite à l'actualité politique récente et "aux changements qu'elle implique au sein de l'organisation municipale". Voici les trois questions au président du groupe …

1DSC_8835.JPG
Abdel Ghezali ©Alexane Alfaro

Six élus du Parti socialiste, dont Jean-Louis Fousseret, avaient, le 19 juin 2017, exprimé leur souhait de quitter le PS pour rejoindre la République En Marche (Pascal Curie, Béatrice Falcinella, Myriam Lemercier, Danièle Poissenot, Dominique Schauss). Ce départ s'était effectué dans un souci de "transparence", avait souligné le maire de Besançon. S'en était suivi d'un conseil municipal, le 22 juin 2017, où une fissure entre les deux camps était bien marquée. Jean-Louis Fousseret s'était, ce jour, abstenu de voter la motion de censure, proposée par le PS, demandant au gouvernement l'arrêt de la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales.

maCommune.info : Quel changement est en train de s'opérer au sein de l'équipe municipale ?

"Avec la démission de six élus socialistes du groupe, il ne font plus parti du groupe socialiste. Nous actons et officialisons leur départ du parti socialiste et donc du groupe socialiste des républicains.

La composition du groupe va changer. Le groupe socialiste républicain et société civil possède des personnes qui appartiennent au parti socialiste avec deux ou trois personnes de la société civile mais qui se reconnaissent dans les valeurs de gauche. Au conseil municipal les groupes sont constitués en fonction de familles politiques, cela permet de la cohérence et de la clarté".

"Néanmoins, nous nous inscrivons toujours dans cette majorité avec ces personnes-là. Jean-Louis Fousseret continue d'être le chef de cette majorité en tant que maire de la ville de Besançon. Je resterais le président de ce groupe, on reste dans la continuité. Au niveau du travail, cela ne changera rien car le maire a donné des délégations avec un programme  par rapport à la feuille de route que nous a donné Jean-Louis Fousseret. Les amis d'hier ne sont pas les ennemis de demain.

Seize socialistes, républicains et société civile resteront dans ce groupe comme Rosa Rebrab et Ilva Sugny (société civile), Abdel Ghezali, Yves-Michel Dahoui, Patrick Bontemps, Jean-Sébatien Leuba, Anne-Sophie Andriantavy, Carine Michel, Marie Zehaf, Yannick Poujet, Thierry Morton, Sylvie Wanlin, Nicolas Bodin, Sorour Barati, Myriam El-Yassa, Michel Loyat".

mC : Qu'est-ce que vous pensez de l'abstention du maire lors du vote de la motion demandant l'arrêt des baisses des dotations de l'Etat ?

"Je respecte le vote des uns et des autres. Le vote du groupe socialiste était dans la logique et dans la continuité. Nous avons déjà voté des motions à l'époque de lorsque monsieur Sarkozy était président de la république, nous avons voté des motions qui vont dans ce sens lorsque monsieur Hollande et nous avons voté cette motion puisque on ne peut pas reprocher à monsieur Macron de ne pas l'avoir annoncée. Maintenant monsieur Fousseret s'est abstenu, moi en tant que président de groupe je respecte cela".

mC : Pourquoi une motion ? Qu'est-ce que cela va changer si les baisses se poursuivent ?

"Des efforts sont à faire par les collectivités dont la ville de Besançon et en même temps nous sommes étranglés et nous avons de moins en moins d'aides, d'accompagnement. Nous sommes donc vigilants. Nous allons devoir se serrer la ceinture. La ville doit prendre sa part mais rien que sa part  car des efforts nous en faisons. Nous demandons que cela s'étale dans le temps et que cela ne soit pas aussi brutal", conclut Abdel Ghezali.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     20.06
    légère pluie
    le 04/08 à 18h00
    Vent
    2.13 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    43 %

    Sondage