Accident mortel à la Cluse-et-Mijoux : l’une des deux conductrices était ivre

Publié le 13/09/2023 - 09:02
Mis à jour le 13/09/2023 - 08:57

Lors d’un point presse tenu mardi 12 septembre 2023 à Besançon, le procureur de la république Étienne Manteaux a réinsisté sur les dangers de l’alcool au volant en citant l’accident mortel survenu le 6 septembre dernier à la Cluse-et-Mijoux.

 © Fabrice PARRIAUX / SDIS25
© Fabrice PARRIAUX / SDIS25

L’accident de la circulation avait eu lieu en plein après-midi sur la route départementale 67b à hauteurs du hameau le Creux de la Cluse-et-Mijoux. Deux conductrices s’étaient alors percutées dans un choc frontal à grande vitesse.

Parmi les victimes, une femme de 46 ans avait été héliporté dans un état grave au CHU Minjoz avant de succomber à ses blessures deux jours plus tard. Après analysé, il est apparu que cette même conductrice conduisait avec 1,50 g d’alcool dans le sang. D’où l’importance pour Étienne Manteaux de rappeler "que cet accident aurait pu être évité" et de redire "combien la consommation de stupéfiants et d’alcool avant la conduite d’un véhicule est catastrophique".

Les accidents corporels en nette augmentation

Suite au décès, la gendarmerie du Doubs avait lancé un appel à témoins pour tenter de comprendre les causes de l’accident. D’après le procureur, même s’il n’y a pas eu de témoin direct, un témoignage laisse à penser "que c’est bien cette personne qui avait bu qui a perdu le contrôle de son véhicule". Selon un témoin, la deuxième personne impliquée dans l’accident aurait aussitôt dit à cette personne en sortant de son véhicule "elle m’a percuté elle est venue sur mon couloir de circulation" et tout cela immédiatement après le choc. 

Le procureur a signalé que si les accidents mortels sur la route étaient en baisse en 2023, "les chiffres de la sécurité routière ne sont pourtant pas bons" puisque les accidents corporels sont eux, en nette augmentation. "On compte au 10 septembre 324 blessés sur les routes du Doubs en 2023 alors qu’on était à 209 en 2019" l’année référence.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.36
légère pluie
le 17/04 à 6h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %