Affaire Cahuzac : Accoyer soupçonne "un mensonge par omission"

Publié le 23/07/2013 - 10:52
Mis à jour le 23/07/2013 - 10:53

"Il y a une énorme contradiction, il y a un mensonge par omission, au moins", a déclaré sur iTélé le député UMP Bernard Accoyer, ancien président de l'Assemblée nationale, alors que l'ex-ministre du Budget doit être réentendu ce mardi après-midi, à la suite des déclarations de son ministre de tutelle, Pierre Moscovici, devant la commission, la semaine dernière.     

PUBLICITÉ

"Nous avons appris de la bouche de M. Moscovici, ministre de l'Economie, qu'il y avait eu une réunion avec le président de la République, le Premier ministre, M. Cahuzac, M. Moscovici à l'Elysée le 16 janvier, et personne jusque-là n'en avait parlé", a rappelé l'élu de Haute-Savoie.  

Evoquant "des oublis, des mensonges" de la part du gouvernement, il a souligné que "dans un Etat de droit (...) lorsque le ministre chargé des contrôles fiscaux est accusé de fraude fiscale, eh bien immédiatement, au sommet de l'exécutif, on sait ce qu'il en est".   "Heureusement que la République peut vérifier ce qui se passe partout dans la République, y compris au sein du gouvernement", s'est-il félicité. 

Il a par ailleurs jugé "tout à fait inacceptable" que le ministre de l'Economie s'en prenne au président UDI de la commission, Charles de Courson, en dénonçant sa partialité. "Que M. Moscovici aille voir comment ça se passe au Congrès, aux Etats-Unis, et il verra que M. de Courson est particulièrement aimable avec lui", a dit M. Accoyer, ajoutant que "de surcroît, les membres de la majorité (au sein) de la commission d'enquête font en sorte qu'il n'y ait pas trop de questions gênantes pour les membres de l'exécutif". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : K. Bouhassoun ne souhaite pas équiper la police municipale d’armes létales

La question de l'armement de la police municipale est l'un des sujets forts de cette campagne pour l'élection municipale 2020 à Besançon. Si des candidats sont pour l'armement létal des policiers municipaux, Karim Bouhassoun, candidat du mouvement Bisontines-Bisontins, ne l'intègre pas dans son programme sur la sécurité selon un communiqué du 9 décembre 2019.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut souhaite armer la police municipale « par conviction »

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020. Parmi elles, l'armement et de le doublement des effectifs de la police municipale…

Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Karim Bouhassoun, du mouvement "Bisontines – Bisontins" a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour "l’attractivité économique et le développement des filières" du territoire du Grand Besançon Métropole.

Grève du 5 décembre : l’Equipe d’Anne Vignot appelle à la mobilisation contre la réforme des retraites

L'Equipe autour d'Anne-Vignot (composée de Europe Écologie les Verts, le Parti Socialiste, le Parti Communiste, Génération.s et À gauche citoyens !) pour l'élection municipale de Besançon 2020 soutient la journée de grève du jeudi 5 décembre 2019 et appelle à la mobilisation contre la réforme des retraites.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.92
ciel dégagé
le 10/12 à 12h00
Vent
1.28 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
74 %

Sondage