Affaire Cahuzac : Accoyer soupçonne "un mensonge par omission"

Publié le 23/07/2013 - 10:52
Mis à jour le 23/07/2013 - 10:53

"Il y a une énorme contradiction, il y a un mensonge par omission, au moins", a déclaré sur iTélé le député UMP Bernard Accoyer, ancien président de l'Assemblée nationale, alors que l'ex-ministre du Budget doit être réentendu ce mardi après-midi, à la suite des déclarations de son ministre de tutelle, Pierre Moscovici, devant la commission, la semaine dernière.     

"Nous avons appris de la bouche de M. Moscovici, ministre de l'Economie, qu'il y avait eu une réunion avec le président de la République, le Premier ministre, M. Cahuzac, M. Moscovici à l'Elysée le 16 janvier, et personne jusque-là n'en avait parlé", a rappelé l'élu de Haute-Savoie.  

Evoquant "des oublis, des mensonges" de la part du gouvernement, il a souligné que "dans un Etat de droit (...) lorsque le ministre chargé des contrôles fiscaux est accusé de fraude fiscale, eh bien immédiatement, au sommet de l'exécutif, on sait ce qu'il en est".   "Heureusement que la République peut vérifier ce qui se passe partout dans la République, y compris au sein du gouvernement", s'est-il félicité. 

Il a par ailleurs jugé "tout à fait inacceptable" que le ministre de l'Economie s'en prenne au président UDI de la commission, Charles de Courson, en dénonçant sa partialité. "Que M. Moscovici aille voir comment ça se passe au Congrès, aux Etats-Unis, et il verra que M. de Courson est particulièrement aimable avec lui", a dit M. Accoyer, ajoutant que "de surcroît, les membres de la majorité (au sein) de la commission d'enquête font en sorte qu'il n'y ait pas trop de questions gênantes pour les membres de l'exécutif". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Lancement de la stratégie économique régionale 2022-2028 en Bourgogne Franche-Comté

Vendredi 3 décembre 2021, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, et Nicolas Soret, vice-président au développement économique, ont lancé les travaux du futur SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) de La Commanderie à Dole.

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.6
couvert
le 06/12 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage