Alerte Témoin

Aide sociale à l'enfance : un coup de pouce de 50 M€ à destination des départements

Publié le 11/07/2020 - 10:30
Mis à jour le 09/07/2020 - 16:32

L'Assemblée nationale a voté cette semaine le déblocage de 50 millions d'euros pour aider les départements à prendre en charge jusqu'à la fin de l'année les jeunes majeurs suivis par l'Aide sociale à l'enfance (ASE), confrontés à des difficultés accrues en raison de la crise sanitaire.

2crecheenfantpetiteenfance001.JPG
©Alexane Alfaro

Les députés ont adopté un amendement du gouvernement au troisième projet de budget rectifié pour 2020 qui vise à « participer au surcoût induit pour les départements » de la prise en charge de ces jeunes de 18 ans suivis par l’ASE, a expliqué Olivier Dussopt, fraîchement promu ministre délégué chargé des Comptes publics. L’amendement souligne que « du fait de la crise sanitaire, la situation des jeunes inscrits dans le dispositif d’aide sociale à l’enfance est rendue particulièrement difficile quand ils atteignent leur majorité ».

Quelque 341.000 mineurs font l'objet d'une mesure de protection de l'enfance en France (fin 2017), dont plus de la moitié sont placés en institution ou dans des familles d'accueil.

A 18 ans, certains subissent une "sortie sèche" des services de protection de l'enfance.

La mesure a été largement saluée, notamment par Perrine Goulet (LREM), elle-même ancienne enfant placée, même si elle n'y a vu qu'une "réponse temporaire", d'autres y voyant une "première étape" (PCF), ou notant qu'elle "ne suffira pas" (LFI).

Auparavant, les députés avaient adopté un autre amendement gouvernemental visant à indemniser les professionnels de santé libéraux contaminés par le Covid-19, en débloquant 5 millions d'euros.

Un autre amendement traduit les engagements du gouvernement concernant l'aide alimentaire. Il prévoit de débloquer 94 millions d'euros pour financer un plan de soutien annoncé en avril et pour renforcer la protection des personnes précaires.

Les débats sur le projet de budget avaient été interrompus brusquement vendredi dans la matinée du fait de la démission du gouvernement d'Edouard Philippe. Ils doivent se poursuivre jusqu'en fin de semaine pour cette première lecture.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Jeunesse

Camp-chantier de jeunes à la Citadelle : les inscriptions sont ouvertes !

Pour la quatrième année consécutive, la Ville de Besançon (Direction Citadelle et Direction Vie des quartiers) propose un chantier de jeunes à la Citadelle. Ce camp-chantier d’une durée de quinze jours, week-ends compris, se déroulera du 4 au 18 juillet 2020. Il est réalisé en partenariat avec l’association Le Club du Vieux Manoir, qui organise des chantiers de jeunes depuis plus de soixante ans.

« Journée blanche » dans un lycée de Pontarlier après un cas de harcèlement scolaire

Mise à jour ce 21 février 2020 • Les enseignants d'un lycée de Pontarlier (Doubs) ont organisé ce jeudi 20 février 2020 une "journée blanche" pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, a-t-on appris auprès des enseignants.

JOJ 2020 : premières à Lausanne pour la 3e édition du « laboratoire de l’olympisme »

Lausanne accueille la troisième édition des Jeux olympiques d'hiver de la Jeunesse depuis le jeudi 9 janvier 2020, événement laboratoire ouvert aux sportifs de 15 à 18 ans et qui offre plusieurs innovations, dont le ski-alpinisme, nouvel entrant. Des épreuves se dérouleront également en Franche-Comté :  le biathlon, le combiné nordique et le saut à ski seront disputés sur le massif des Tuffes, à Prémanon, site du Centre technique national de ski nordique.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.37
    partiellement nuageux
    le 09/08 à 0h00
    Vent
    1.69 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    82 %

    Sondage