Annie Genevard peste contre la réforme de la grammaire...

Publié le 20/01/2017 - 14:36
Mis à jour le 20/01/2017 - 15:23

Dans un communiqué du 19 janvier 2017, Annie Genevard revient sur la réforme de la grammaire qui « porte atteinte à la langue française« . Elle rappelle que François Fillon veut rendre la scolarité obligatoire dès 5 ans et mettre l’accent sur l’enseignement des savoirs fondamentaux.

Pour la secrétaire générale adjointe des Républicains, déléguée à l’éducation, les nouveaux programmes "sèment la confusion et portent atteinte à la langue française dont ils compromettent la compréhension." Les récentes réformes de la grammaire "participent à un nivellement par le bas, dont les victimes sont les enfants les plus fragiles". Elle cite quelques chiffres montrant que le niveau d’orthographe baisse en continu depuis 1987, tendance qui s’accentue depuis 2015.

"Les exemples récents, notamment sur Twitter, montrent que le plus haut niveau de l’État n’est pas irréprochable en la matière. Ce gouvernement aura décidément fait beaucoup de dégâts dans l’Éducation nationale et il y a urgence à renouer avec l’exigence."

La députée du Doubs propose, à ce titre, "une solide instruction et une formation adaptée, particulièrement en primaire", ainsi qu’une revalorisation de la fonction d’enseignants. Elle rappelle que François Fillon propose de rendre la scolarité obligatoire dès 5 ans, "ce qui donnera aux enfants une année supplémentaire pour l’apprentissage de la lecture. En primaire, la priorité absolue sera donnée à l’enseignement des savoirs fondamentaux dont la maîtrise sera soigneusement évaluée, continue-t-elle. Au collège, l’enseignement des matières socles sera restauré. Les enseignements pratiques interdisciplinaires seront supprimés afin de rétablir des horaires complets, notamment en français, mathématiques, histoire-géographie et sciences."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.41
nuageux
le 25/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
18 %

Sondage