#AntiPassSanitaire : Entre 400 et 500 manifestants à Besançon

Publié le 17/10/2021 - 10:00
Mis à jour le 17/10/2021 - 11:48

Les manifestants contre le Pass sanitaire se sont une nouvelle fois retrouvés ce samedi 16 octobre. À Besançon, le cortège est parti de la place de la révolution pour rejoindre la préfecture.

 ©
©

"Pass sanitaire dérive autoritaire !" Ils étaient 800 début octobre, 600 la semaine dernière et entre 400 et 500 ce samedi 16 octobre à défiler dans les rues de Besançon pour le 14e samedi de mobilisation. Après un départ de la place Révolution, les manifestants sont montés à la Gare Viotte avant de rejoindre la préfecture vie l'avenue Siffert où ils ont été arrêtés à Chamars par un barrage policiers. La manifestation s'est disloquée vers 17h00

En France, plus de 40 000 manifestants (40 610) contre le pass sanitaire ont été recensés samedi 16 octobre par le ministère de l’Intérieur, qui a comptabilisé 171 actions pour le quatorzième samedi consécutif de mobilisation. Samedi dernier, ils étaient environ 45 000 manifestants dans tout le pays, selon les autorités, et plus de 67 000 selon le collectif militant  "Le Nombre Jaune", qui publie avec retard son propre décompte.

L’affluence dans ces cortèges et rassemblements est en baisse régulière depuis plusieurs semaines.

Cinq interpellations, aucun policier blessé

En tout, cinq personnes ont été interpellées lors des rassemblements en France, dont trois à Paris.  À Besançon, un homme qui a tenté de franchir le barrage installé à Chamars a été interpellé par la police.

Le projet de loi prolongeant jusqu’au 31 juillet le recours possible au pass sanitaire a été validé mercredi en conseil des ministres. Le pass sanitaire sera « levé dès lors que nous le pourrons », a affirmé à l’issue du conseil le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Le pass est devenu obligatoire le 21 juillet dans les lieux accueillant plus de 50 personnes avant d’être instauré dans les hôpitaux (sauf urgences), les bars et restaurants, puis étendu au 30 août au 1,8 million de salariés en contact du public et fin septembre aux 12-17 ans.

1 Commentaire

C'est bien de regrouper les mouvements sociaux mais cela ne semble pas plaire à tous. Nous avons perdu beaucoup de manifestants qui trouvaient le parcours trop long pour rejoindre le rond-point de Chalezeule. Faudrait faire : place de la Révo - rue Battant - rue de Belfort jusqu'au casino des Chaprais, puis redescendre vers av Fontaine Argent via centre ville pour arrêt discours et repartir comme avant Gd rue vers citadelle pour rejoindre soit à gauche la rue des Granges, soit à droite la Préf...
Publié le 28 octobre 2021 à 02h56 par Collectif REC • Membre

Un commentaire

  • rec251@free.fr dit :

    C’est bien de regrouper les mouvements sociaux mais cela ne semble pas plaire à tous. Nous avons perdu beaucoup de manifestants qui trouvaient le parcours trop long pour rejoindre le rond-point de Chalezeule. Faudrait faire : place de la Révo – rue Battant – rue de Belfort jusqu’au casino des Chaprais, puis redescendre vers av Fontaine Argent via centre ville pour arrêt discours et repartir comme avant Gd rue vers citadelle pour rejoindre soit à gauche la rue des Granges, soit à droite la Préf…

Laisser un commentaire

Social

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Marche des croquettes à Besançon : un kilomètre parcouru, un repas offert aux animaux des refuges

C’est en soutien aux refuges accueillant les animaux abandonnés que l’association Lianes (Lien avec l’animal et contre l’exclusion sociale), organise une marche solidaire : la Marche aux croquettes. A l’initiative de Solidarité Peuple Animal, ellese déroulera mercredi 3 juillet 2024.

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.72
peu nuageux
le 13/07 à 21h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
82 %