#AntiPassSanitaire : Entre 400 et 500 manifestants à Besançon

Publié le 17/10/2021 - 10:00
Mis à jour le 17/10/2021 - 11:48

Les manifestants contre le Pass sanitaire se sont une nouvelle fois retrouvés ce samedi 16 octobre. À Besançon, le cortège est parti de la place de la révolution pour rejoindre la préfecture.

 ©
©

"Pass sanitaire dérive autoritaire !" Ils étaient 800 début octobre, 600 la semaine dernière et entre 400 et 500 ce samedi 16 octobre à défiler dans les rues de Besançon pour le 14e samedi de mobilisation. Après un départ de la place Révolution, les manifestants sont montés à la Gare Viotte avant de rejoindre la préfecture vie l'avenue Siffert où ils ont été arrêtés à Chamars par un barrage policiers. La manifestation s'est disloquée vers 17h00

En France, plus de 40 000 manifestants (40 610) contre le pass sanitaire ont été recensés samedi 16 octobre par le ministère de l’Intérieur, qui a comptabilisé 171 actions pour le quatorzième samedi consécutif de mobilisation. Samedi dernier, ils étaient environ 45 000 manifestants dans tout le pays, selon les autorités, et plus de 67 000 selon le collectif militant  "Le Nombre Jaune", qui publie avec retard son propre décompte.

L’affluence dans ces cortèges et rassemblements est en baisse régulière depuis plusieurs semaines.

Cinq interpellations, aucun policier blessé

En tout, cinq personnes ont été interpellées lors des rassemblements en France, dont trois à Paris.  À Besançon, un homme qui a tenté de franchir le barrage installé à Chamars a été interpellé par la police.

Le projet de loi prolongeant jusqu’au 31 juillet le recours possible au pass sanitaire a été validé mercredi en conseil des ministres. Le pass sanitaire sera « levé dès lors que nous le pourrons », a affirmé à l’issue du conseil le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Le pass est devenu obligatoire le 21 juillet dans les lieux accueillant plus de 50 personnes avant d’être instauré dans les hôpitaux (sauf urgences), les bars et restaurants, puis étendu au 30 août au 1,8 million de salariés en contact du public et fin septembre aux 12-17 ans.

1 Commentaire

C'est bien de regrouper les mouvements sociaux mais cela ne semble pas plaire à tous. Nous avons perdu beaucoup de manifestants qui trouvaient le parcours trop long pour rejoindre le rond-point de Chalezeule. Faudrait faire : place de la Révo - rue Battant - rue de Belfort jusqu'au casino des Chaprais, puis redescendre vers av Fontaine Argent via centre ville pour arrêt discours et repartir comme avant Gd rue vers citadelle pour rejoindre soit à gauche la rue des Granges, soit à droite la Préf...
Publié le 28 octobre 2021 à 02h56 par Collectif REC • Membre

Un commentaire

  • rec251@free.fr dit :

    C’est bien de regrouper les mouvements sociaux mais cela ne semble pas plaire à tous. Nous avons perdu beaucoup de manifestants qui trouvaient le parcours trop long pour rejoindre le rond-point de Chalezeule. Faudrait faire : place de la Révo – rue Battant – rue de Belfort jusqu’au casino des Chaprais, puis redescendre vers av Fontaine Argent via centre ville pour arrêt discours et repartir comme avant Gd rue vers citadelle pour rejoindre soit à gauche la rue des Granges, soit à droite la Préf…

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.99
pluie modérée
le 22/02 à 18h00
Vent
8.74 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
73 %