Arc-et-Senans devrait rebondir grâce à Salins-les-Bains

Publié le 27/07/2009 - 15:02
Mis à jour le 27/07/2009 - 15:02

La Saline royale d’Arc-et-Senans a obtenu son classement au patrimoine de l’Unesco en 1982. À l’époque, l’écho de ce label encore inconnu du grand public n’a pas eu de retombées sur la fréquentation du site. Une situation qui va peut-être évoluer.

1248697604.jpg
L'entrée de la Saline royale ©carvy
PUBLICITÉ
En 1982, la Saline royale est référencée comme étant un site de l’Unesco. À cette date, la fréquentation était de 48 000 visiteurs par an contre 49 800 visiteurs en 1984, ce qui révèle une faible augmentation.
 
« En 1982, le label n’avait pas la même portée qu’aujourd’hui et il n’y avait pas de politique marketing autour de cette appellation. Le dossier de labellisation constitué en 1982 était un feuillet de 5 pages, tandis que le récent dossier permettant d’étendre notre label à Salins-les-Bains nous a pris un an et demi de travail et représente environ 300 pages ! », explique Isabelle Sallé, directrice du département culturel et patrimonial de la Saline royale.
 
Le boom de la fréquentation du site a eu lieu dans les années 1980 grâce à la muséologie. À cette époque, la Saline royale attire 63 000 visiteurs par an. En 2008, ce sont 105 032 personnes qui ont franchi le seuil de la Saline royale grâce aux actions menées par le département culturel du site. La Saline occupe la 4e place dans le classement des lieux les plus visités de Franche-Comté.
 
« Désormais le label Unesco est une ligne que l’on déploie pour toutes nos actions. La récente labellisation de Salins porte déjà ses fruits. Il y aura très certainement des retombées pour la Saline Royale d’Arc-et-Senans à l‘avenir ». De quoi profiter enfin de l’écho d’un label Unesco obtenu il y a déjà plus de vingt ans.
 
Bridget
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.52
ciel dégagé
le 22/08 à 6h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1024.39 hPa
Humidité
87 %

Sondage