Assèchement du Doubs : non-intervention sur les failles et restriction de niveau 2

Publié le 01/08/2018 - 18:40
Mis à jour le 01/08/2018 - 20:22

Depuis cette fin juillet 2018, un segment du Doubs, entre Arçon et Ville du Pont, est à sec. Après quelques tentatives d’y remettre de l’eau, la préfecture s’est rendue à l’évidence :  »aucune mesure ne permettra d’y remettre de l’eau durablement« . La Vallée du Doubs passe donc en niveau 2 de restriction des usages de l’eau…

illustration  © Roman
illustration © Roman

L'idée avait pourtant été testée. Afin de remettre de l'eau dans le lit asséché, les vannes du lac Saint-Point avaient été ouvertes : jusqu'à 60cm, contre 20cm en temps normal (ce qui correspond à un écoulement de 1m3/seconde).

Mais l'affaire n'avait rien donnée. L'eau n'était pas restée dans le tronçon à sec. Plutôt que de continuer un "gaspillage", la préfecture du Doubs a préféré "ne pas augmenter les lâchers" d'eau, et même "étudier la possibilité de réduire l'ouverture des vannes". Donc de limiter les départs d'eau du lac vers le Doubs.

Gestion de l'eau potable

D'autant plus qu'une partie de l'eau du lac sert en eau potable les communes alentours. "Même si la situation n'est pas alarmiste, il est bon de faire attention" explique Didier Chapuis, directeur départemental des territoires adjoint. "Si le niveau du lac continue à baisser comme ça, dans dix jours, les communes ne seront plus alimentées en eau".

Mais pas de panique, même si ça devait arriver : "un système de pompes flottantes est prévu dans ce cas, qui permettrait de quand même pomper l'eau. Il y aura toujours de l'eau potable" assure-t-il.

Des failles dues aux crues

Cet assèchement serait dû à des failles, apparues dans le lit de la rivière, qui laisseraient s'échapper l'eau. Celles-ci auraient vu le jour suite aux fortes crues de l'hiver, qui auraient déplacées des éléments solides (cailloux, roches, branchages) et endommagées le lit du Doubs. Et avec les fortes chaleurs, ce dernier ce serait simplement asséché.

La préfecture ne prévoit cependant pas de "boucher les failles immédiatement", pour "ne pas faire n'importe quoi sous pression et le regretter ensuite" ; une intervention sur les failles demandant en effet "des connaissances précises". Des réflexions sont cependant lancées pour pouvoir éviter, à l'avenir, de nouveaux assecs.

Niveau 2 des restrictions

En conséquence, le secteur de la Vallée du Haut-Doubs passe en niveau 2 des mesures de gestion de l'eau sur le territoire, le niveau 1 ayant été lancé le 11 juillet dernier. "Le premier niveau c'est de la pédagogie, informer sur les bons comportements citoyens à avoir  ; le niveau 2 prévoit d'avantage de mesures" conclut M. Chapuis.

Des informations sur les restrictions seront bientôt communiquées aux communes concernées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Législatives anticipées : une action dijonnaise contre l’abstention reprise au niveau national 

Alors que les Français sont appelés à voter pour une nouvelle Assemblée nationale les 30 juin et 7 juillet 2024, la Jeune Chambre économique de Dijon prolonge son action contre l’abstention "Retour aux Urnes", et voit celle-ci reprise au niveau national par la Jeune Chambre économique française et proposée à ses antennes locales dans 105 villes pour une diffusion massive sur le territoire.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.57
légère pluie
le 18/06 à 21h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
80 %