Association TGV Rhin-Rhône: Thierry Zettel n’a toujours pas de successeur

Publié le 22/02/2012 - 15:10
Mis à jour le 22/02/2012 - 16:43

Le poste de secrétaire général de l’Association Trans-Europe TGV Rhin-Rhône Méditerranée, duquel Thierry Zettel  a été évincé, n’est  toujours pas pourvu.  

En décembre 2011, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région et de l’association TGV Rhin-Rhône basée à Belfort, avait invité Thierry Zettel à quitter le poste qu’il tenait depuis 22 ans.

« Je pense simplement qu’on rentre dans une autre période. On n’est plus dans un système où il faut se battre sur les infrastructures. Il faut désormais se battre sur les dessertes. Il faut faire un travail de lobbying très différent en travaillant avec RFF sur la rentabilité. L’association doit changer de cap. Je le répète ce n’est pas une question de personne. Simplement, aujourd’hui, l’incantatoire ne suffit pas », expliquait Marie-Guite Dufay en laissant entendre que le remplaçant de Thierry Zettel était choisi et qu’il prendrait ses fonctions dès le 1erjanvier 2012. La présidente avait même démenti la rumeur selon laquelle ce serait son directeur de cabinet, Jean Auvillain, qui prendrait l’association en main.

Depuis, plus aucune nouvelle quant à la succession du secrétaire général. En fait, c’est Gilles Da Costa, directeur général des services de la Région, qui assure bénévolement l’intérim depuis le 1erjanvier. « Il faut clairement définir les nouvelles missions pour trouver le meilleur profil », nous a confié ce dernier en laissant entendre que le recrutement interviendra seulement dans un second temps. L'embauche pourrait même attendre juillet. « Je n’ai pas de vocation pérenne dans l’association » a précisé Gilles Da Costa, en confirmant qu’une réunion du bureau aura lieu le vendredi 24 février. C’est dans ce cadre que seront fixées les orientations futures de l’association de lobbying créée par Jean-Pierre Chevènement en 1989.

Le contexte a beaucoup évolué depuis. La première tranche de la branche-est a été mise en service en décembre 2011. Restent la deuxième tranche vers Dijon et vers Mulhouse et, de plus en plus hypothétiques, les branches ouest et sud dans un contexte économique qui n’est plus le même... C’est avec cette nouvelle donne que l’association, qui compte environ 150 adhérents pour un budget annuel de 250 000 euros, devra jongler. Le poste à pourvoir recouvre « un portefeuille de compétences » selon l’expression de Gilles Da Costa.

« La vie de secrétaire général d’une association de lobbying n’est assurément pas un long fleuve tranquille, on y côtoie de près la comédie humaine, ses grandeurs et ses petitesses. C’est un métier où l’on ne doit pas chercher d’abord à plaire, de ce point de vue je pense avoir été exemplaire ! », avait ironisé Thierry Zettel au moment de son éviction intervenue par simple lettre recommandée, sans même avoir été reçu par sa présidente.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.31
légère pluie
le 29/09 à 9h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
95 %

Sondage