Attaque au couteau à Nice : trois personnes tuées

Publié le 29/10/2020 - 12:25
Mis à jour le 29/10/2020 - 12:27

Une attaque au couteau a eu lieu ce jeudi 29 octobre 2020 au matin à Nice. Cette agression a fait au moins trois morts et plusieurs blessés. L’assaillant, qui a été interpellé, a crié "Allah Akbar".

Police ©Alexane Alfaro

Au moins trois personnes ont été tuées, dont une au moins égorgée, et plusieurs autres ont été blessées jeudi vers 9 heures près de l’église Notre-Dame à Nice lors d’une attaque au couteau dont l’auteur a été interpellé, a appris l’AFP de sources gouvernementales et policières. Deux personnes, un homme et une femme, ont été tuées dans l’église Notre-Dame et une troisième, sérieusement blessée, est décédée dans un bar proche où elle s’était réfugiée, a précisé à l’AFP la même source.

L’auteur de l’attaque a crié «Allah Akbar» en accomplissant son geste, a appris l’AFP de source proche de l’enquête. L’agresseur, qui a été blessé par balle lors de son interpellation, a dit s’appeler «Brahim» et être âgé de «25 ans».

Enquête pour « assassinat » ouverte

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour « assassinat » et « tentative d’assassinat ». Elle a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

De nombreux policiers et pompiers étaient présents sur place, a constaté un correspondant de l’AFP présent juste à l’extérieur du périmètre de sécurité, à quelques dizaines de mètres de l’église. Il a pu voir les pompiers emporter une personne sur un brancard dans une ambulance. La circulation du tramway a été arrêtée dans cette zone très fréquentée. «  Une attaque au couteau, l’assaillant a été interpellé », a indiqué à l’AFP une porte-parole de la mairie de Nice.

« La situation est sous contrôle il ne faut pas paniquer », a indiqué la police sur place. « Les détonations que vous entendez sont provoquées par le Raid, des services de déminage », a ajouté Florence Gavello, porte-parole de la police.

Macron attendu sur place

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé sur Twitter la tenue d’une « réunion de crise », place Beauvau tandis que l’Assemblée nationale a décidé d’observer une minute de silence en solidarité à l’égard de la ou des victimes évidemment de l’ensemble de ses proches.

Emmanuel Macron se rendra à Nice en fin de matinée. Le chef de l’État était attendu auparavant à la cellule de crise mise en place au ministère de l’Intérieur, en compagnie du Premier ministre Jean Castex, alors que le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour « assassinat » et « tentative d’assassinat ».

Tout doit être fait « pour anéantir définitivement l’islamo-fascisme de notre territoire », a déclaré le maire LR de Nice Christian Estrosi jeudi, réagissant à l’attaque au couteau qui a fait trois morts dans une église de la ville.

« Trop c’est trop, il est temps maintenant que la France s’exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l’islamo-fascisme de notre territoire », a ajouté M. Estrosi, demandant que « toutes les églises soient mises sous surveillance ou fermées, ainsi que tous les autres lieux de culte de la ville ».

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Sondage – Comptez-vous acheter un sapin de Noël cette année ?

Cette année, la fête de Noël se déroulera dans un contexte particulier de crise sanitaire, économique et sociale. Les Françaises et les Français ont-ils cœur à faire la fête (avec les gestes barrières) et décorer leur intérieur d'un sapin de Noël ? Et vous, comptez-vous acheter un sapin de Noël cette année ? C'est notre sondage de la semaine…

Besançon : près de 500 personnes au rendez-vous contre les violences faites aux femmes (chiffres association)

Mise à jour • Dans le cadre de la journée internationale d'action contre les violences faites aux femmes (le 25 novembre), le collectif national #NousToutes avait appelé à se mobiliser ce samedi 21 novembre 2020 à Besançon comme partout en France. Au moins 500 personnes se sont retrouvées sur l'Esplanade des Droits de l'Homme selon Solidarité Femmes 25.

Les tapages dans le Doubs en hausse de 80 %…

Depuis le 1er janvier 2020, la gendarmerie dénombre davantage d’émissions de bruits portants atteinte à la tranquillité du voisinage ou la santé de l’homme qu'en 2019.  Depuis le début de l'année 2020, 205 infractions ont été relevées pour ces motifs contre 114 en 2019, soit une hausse de + 80%.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.33
nuageux
le 25/11 à 6h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
90 %

Sondage