Aucun bus ni tramway en circulation ce samedi 4 novembre à Besançon

Publié le 04/11/2017 - 07:30
Mis à jour le 05/11/2017 - 21:04

Depuis l'annonce fin août du changement de délégataire  de Transdev à Kéolis au 1er janvier 2018, un préavis de grève est engagé tous les samedis jusqu'à la fin de l'année sur le réseau urbain des lignes Ginko à Besançon. Un mouvement exacerbé par les problèmes de sécurité et par le caillassage d'un tramway mardi soir dans le quartier de Planoise. Le réseau urbain Ginko sera à l'arrêt complet ce samedi 4 novembre 2017 à Besançon. 

_arret_de_bus.jpg
©af
PUBLICITÉ

Si le mouvement de grève était bien suivi à la rentrée, notamment le 2 septembre 2017, il a été reconduit tous les samedis avec une mobilisation changeante. Après les incivilités du mardi 31 octobre 2017 dans la soirée dans le secteur de Planoise, les agents ont massivement rependu au préavis de grève pour ce samedi 4 novembre 2017 : aucune ligne de bus et tramway ne circulera (lignes 1 à 27) sur le réseau urbain Ginko de Besançon. La boutique Ginko sera également fermée.

En revanche, les lignes 25, 26 et 30 à 99 ainsi que les horaires sur réservation des lignes périurbaines circuleront normalement.

Pour le dimanche 5 novembre 2017, l'ensemble du réseau Ginko circulera normalement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Lutte contre les violences faites aux femmes : « il faut qu’on ne s’épuise pas »

Plusieurs associations du Collectif 25 novembre dont Solidarité Femmes, Osez le féminisme du Doubs, le Centre d'information et de consultation sur la sexualité (CICS), le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et le Mouvement de nid, se sont réunies jeudi 14 novembre 2019 pour annoncer les mesures qu'elles souhaitent dans le cadre du Grenelle pour lutter contre les violences faites aux femmes. Le programme autour de la journée internationale contre les violences faites aux femmes a également été dévoilé…

Une trentaine d’infirmier.eres de bloc opératoire manifeste au CHU de Besançon

Suite à l'appel à la grève nationale de l'Union syndicale des associations d'infirmie.eres de bloc opératoire diplômé.es d'Etat (Unaibode) dont le Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire (Snibo), une trentaine d'infirmier.eres de bloc opératoire (Ibode) s'est rassemblée jeudi 7 novembre 2019 sur le parvis du CHU de Besançon. Pourquoi les Ibode sont-ils en grève ? Réponses…

« Pour défendre notre système de santé », un rassemblement devant l’ARS à Besançon le 14 novembre 2019

Les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales CFDT, CGT, Solidaires ( ou SUD) et UNSA du Doubs appellent à un rassemblement de tous les salarié-es et usag-è-r-e-s pour jeudi 14 novembre 2019 pour défendre notre système de Santé et d’Action Sociale.

Entre 50 et 70 tracteurs dans Besançon et devant la préfecture

[Mis à jour] • La FDSEA et les JA du Doubs ont décidé de répondre à l’appel à mobilisation national lancé par leurs réseaux FNSEA et JA Nat. Trois convois de tracteurs se sont mis devant la Préfecture de Besançon ce 22 octobre 2019. Selon le FDSEA du Doubs, 150 agriculteurs sont mobilisés. Ils ont ensuite déambulé, en tracteur, dans Besançon, avant de partir vers 15h.

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.42
légères chutes de neige
le 18/11 à 6h00
Vent
2.7 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
99 %

Sondage