Avec Erasmus, on étudie... et on fait des bébés !

Publié le 22/09/2014 - 17:42
Mis à jour le 22/09/2014 - 17:42

Un étudiant Erasmus sur quatre a rencontré son partenaire lors de son séjour à l’étranger, a révélé lundi 22 septembre 2014 la Commission européenne, et le programme européen d’échange universitaire a même contribué à la naissance d’un million de bébés depuis son entrée en vigueur en 1987.

 © Michel Stimpfling
© Michel Stimpfling

Selon une étude rendue publique lundi par l'exécutif européen, 27% des anciens étudiants Erasmus disent avoir rencontré leur conjoint ou partenaire actuel pendant leur séjour à l'étranger. Erasmus favorise plus globalement les couples de nationalités différentes, puisqu'un tiers (33%) des anciens étudiants sont concernés, soit trois fois plus que les étudiants n'étant pas partis à l'étranger (13%).

Erasmus fait la différence...

Mais c'est sur le marché de l'emploi que les étudiants Erasmus font la différence. L'expérience à l'étranger est jugée déterminante par les employeurs et permet notamment de développer la curiosité, la confiance en soi et l'aptitude à résoudre les problèmes. Quelque 64% des employeurs interrogés jugent l'expérience à l'étranger comme importante pour être embauché, contre seulement 37% en 2007.

La nomination fin août de Federica Mogherini, 41 ans, comme future chef de la diplomatie européenne, a mis les projecteurs sur les talents issus du programme Erasmus. L'Italienne avait fait sa thèse portant sur l'islam et la politique au cours d'un séjour à Aix-en-Provence, dans le cadre d'Erasmus.

Actuellement, environ 10% des jeunes Européens étudient ou se forment à l'étranger grâce à des soutiens publics et privés, selon les données de la Commission. Environ 5% d'entre eux bénéficient d'une bourse Erasmus.

L'enquête rendue publique lundi est la plus importante en son genre, elle a été réalisée dans 34 pays. Près de 80.000 réponses ont été recueillies, à la fois d'étudiants et d'entreprises.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.22
légère pluie
le 21/04 à 15h00
Vent
4.33 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
77 %