Avec le confinement, les batteries des voitures tombent à plat

Publié le 07/04/2020 - 14:30
Mis à jour le 07/04/2020 - 13:37

Avec le confinement, la plupart d'entre nous ne prend que rarement sa voiture. Résultat : lorsque l'on essaie de démarrer, la batterie est tombée à plat. Conseils d'un expert pour éviter ce soucis.

Batterie illustration ©CCO Pixabay ©
Batterie illustration ©CCO Pixabay ©

On le sait : les routes sont quasiment désertes en Franche-Comté. Logiquement, beaucoup de voitures "dorment" ainsi, à l'arrêt.

Et lorsqu'on la reprend après une semaine pour aller faire ses courses ou aller au travail, surprise : le véhicule ne démarre pas. La batterie est déchargée.

"A l'arrêt, la voiture continue de consommer"

"Beaucoup de personnes sont venues me voir avec ce problème en particulier" explique Samuel Holtz, de Franche-Comté Batterie à Besançon. Ce gérant, spécialiste des batteries et piles en tout genre, est encore sur le pont, car il fait partie des quelques activités "essentielles" que l'Etat a autorisé - voire encouragé -  a continuer.

"Même lorsque le véhicule ne tourne pas, il va quand même continuer de consommer de l'électricité (frein à main électrique, calculateur de position...)" explique-t-il.

Mais la recharge est trop faible

En temps normal, "on roule assez pour que l'alternateur recharge la batterie". Mais avec le confinement, "les trajets sont plus courts et beaucoup moins réguliers." Et "à chaque fois que l'on démarre, on entame un peu plus le capital batterie."

Résultat, la batterie se décharge mais ne se recharge pas. Et tombe donc à plat. "On vient très régulièrement me voir, depuis la 3e semaine de confinement, à cause de ça" assure Samuel ; "c'est un problème qu'on voit surtout sur les nouvelles voitures, plus électronisées."

Charger à la maison

Pour lutter contre ce soucis, il n'y a malheureusement pas dix mille solutions. "L'idéal, c'est d'avoir un chargeur à la maison et de mettre sa batterie en charge avant d'être confronté au problème" explique l'expert.

Et si ce n'est pas le cas, "vous pouvez venir faire tester la batterie, ou la changer si besoin" commente M. Holtz. Rappelant que "malgré le confinement, les gens ont quand même besoin de se déplacer : pour les courses ou les activités essentielles, comme les véhicules d'urgence par exemple."

Infos +

  • Franche-Comté Batteries
  • 1 rue de l'Epitaphe, 25000 Besançon
  • 03 81 41 43 10
  • site internet
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Pas de « Baby boom » après le premier confinement : la natalité en chute libre en France

Au printemps 2020, les romantiques pronostiquaient un "baby-boom" dans la foulée du premier confinement national. Ces longues journées passées sous le même toit n’allaient-elles pas rapprocher les cœurs et les corps, stimulant les désirs d’enfants ? Un an plus tard, les faits donnent plutôt raison aux pessimistes : la natalité est en chute libre en France, sur fond de morosité ambiante, selon les données publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), jeudi 25 février.

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.91
ciel dégagé
le 28/02 à 9h00
Vent
2.08 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
71 %

Sondage