Baisse de la pression fiscale : Moscovici se félicite du discours de Valls

Publié le 12/05/2014 - 14:53
Mis à jour le 13/05/2014 - 10:38

L’ancien ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, qui s’était déclaré en septembre 2013 « sensible au ras-le-bol fiscal » des Français, s’est félicité de l’engagement de Manuel Valls à « faire baisser la pression fiscale. »  « Quand j’avais dit ça à l’époque, quel tollé ça avait provoqué ! » a-t-il déclaré lundi sur i>TELE

 ©
©

"J'avais simplement exprimé une vérité qui me paraissait d'évidence et qui aujourd'hui est confirmée: en effet, quand on atteint un certain niveau de pression fiscale, les rentrées fiscales sont moins bonnes et il y a de la part des agents économiques un ressenti tel que les entreprises n'investissent plus et les consommateurs se retiennent de consommer et c'est mauvais pour la croissance", a développé l'ancien patron de Bercy. 

"J'avais exprimé une sensibilité, ce que pensent les Français. Aujourd'hui, j'observe qu'on met en place un pacte de responsabilité qui permet aux entreprises de payer moins de charges et moins d'impôts, et qu'il y a des gestes pour les ménages. Je m'en réjouis. Ce n'est pas une politique à l'opposé de la gauche. La gauche, ce n'est pas la dépense publique, ce ne sont pas les prélèvements obligatoires. La gauche, c'est le sérieux et la justice", a-t-il conclu. 

Manuel Valls a assuré ce dimanche 11 mai 2014 sur TF1 que les mesures contenues dans le collectif budgétaire de juin permettraient de faire sortir de l'impôt sur le revenu dès cette année quelque 650.000 ménages. "Nous devons faire baisser cette pression fiscale. C'est l'engagement que je prends devant vous", a-t-il notamment déclaré. 

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.55
légère pluie
le 21/06 à 21h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
89 %