Barbara Romagnan rentre dans le vif du sujet

Publié le 16/05/2012 - 17:44
Mis à jour le 16/05/2012 - 22:47

La candidate socialiste aux législatives soutenue par les écologistes et les radicaux de gauche sur la première circonscription du Doubs (Besançon-ouest) a tenu à marquer le lancement de sa campagne par « un temps solennel ».

législatives 2012

Entourée de Daniel Boucon, Jacques Breuil, Gérard Galliot, son suppléant, et Nicolas Bodin, Barbara Romagnan a dévoilé ce  mercredi à Besançon l’organisation de sa campagne. « Un mandat se gagne à plusieurs », a précisé celle qui a perdu contre la candidate UMP Françoise Branget de 126 voix seulement en 2007.

Elle souhaite mener « une campagne de et en proximité ». Proximité géographique en se rendant dans les 95 communes de la circonscription, mais également proximité thématique avec des sujets qui lui tiennent à cœur comme la santé publique ou la petite enfance.

Barbara Romagnan, 38 ans, souhaite « rester très humble ». Elle sait que cette circonscription est considérée comme « gagnable » par le PS, mais elle se retrouve face à une députée sortante. « Je pars mieux que la fois d’avant », admet-elle tout de même car elle bénéficie cette fois d’une expérience d’élue au conseil général et compte bien sur une vague rose.

La candidature dissidente à droite de Mireille Péquignot va-t-elle également lui faciliter les choses ? « Mireille Péquignot n’est pas bien identifiée et elle ne fera pas beaucoup de tort à Mme Branget, Cela dit, tant mieux si la droite est divisée », estime Barbara Romagnan

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.31
couvert
le 04/12 à 0h00
Vent
7.66 m/s
Pression
991 hPa
Humidité
50 %

Sondage