CHRU: déménagement de gamètes et d'embryons sous haute surveillance

Publié le 24/09/2012 - 17:53
Mis à jour le 25/09/2012 - 16:01

Le centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Besançon va prochainement déménager les spermatozoïdes, les ovocytes et les embryons conservés dans ses locaux, une cargaison très fragile qui nécessite un transport sous haute surveillance.

convoi

Dans la nuit du 9 au 10 octobre, quelque 40 cuves du Centre d'études et de conservation des œufs et du sperme (Cecos) du CHRU, contenant les gamètes et les embryons de milliers de patients et dont certains ont été déposés il y a une vingtaine d'années, seront déménagées de l'hôpital Saint-Jacques, au centre-ville, vers l'hôpital Jean Minjoz, en périphérie.

Les gamètes de 2.000 à 3.000 patients et les embryons de 300 à 500 couples sont potentiellement concernés par ce déménagement, selon Jean-Luc Bresson, chef du service de biologie de la reproduction.

"Les échantillons sont conservés dans des cuves remplies d'azote à -196 degrés et pendant le transport, la moindre secousse peut les détruire. Nous devons donc éviter toute interférence avec l'extérieur", a expliqué à l'AFP Samuel Rouget, directeur adjoint du CHRU, chargé du transfert.

Les cuves seront convoyées dans un camion équipé d'un système spécial de doubles amortisseurs ultra-perforants, par une entreprise spécialisée dans le transport de matières dangereuses. Le camion roulera à 40 km/h maximum et sera escorté par la police.

"L'enjeu est énorme pour les patients, qui nous ont fait confiance pour la préservation de leurs spermatozoïdes et de leurs ovocytes, c'est-à-dire de leur fertilité", a souligné M. Rouget. La cryoconservation (conservation par le froid de cellules et de tissus vivants) intervient notamment en cas de traitement lourd et stérilisant.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Ligne des horologers : un hélicoptère pour sécuriser les falaises

Des travaux liés à la sécurisation des falaises situées le long de la voix ferrée sont programmés jeudi 20 juin à Besançon en contrebas de la Citadelle, côté Rivotte. Le site étant difficile d’accès par voie terrestre, un hélicoptère sera affrété afin de transporter le matériel nécessaire au chantier prévient Grand Besançon Métropole.

Bornes Battant : un compromis compliqué entre la Ville et les commerçants

Le compromis semble compliqué. D’un côté, plusieurs commerçants notent une perte sèche de leur chiffre d’affaires depuis l’installation en avril dernier des bornes dans le quartier Battant à Besançon et de l’autre, la maire qui ne semble pas vouloir déroger à ces dernières même si elle affirme rester ouverte à la discussion. On fait le point ce mois de juin 2024…

Recharger son véhicule électrique en moins de 30 minutes, c’est possible dans la station de super-chargeurs Electra à côté de Peugeot Besançon

QUOI DE NEUF ? • Le Groupe Chopard a inauguré le 6 Juin 2024 la station de bornes de super-chargeurs Electra en contre-bas de la concession Peugeot de Besançon. La proximité du boulevard favorise la facilité de recharge.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.85
ciel dégagé
le 25/06 à 12h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
59 %