Besançon : fermeture exceptionnelle d’un accueil périscolaire de l’après-midi

Publié le 30/09/2022 - 17:21
Mis à jour le 30/09/2022 - 17:21

Ce vendredi 30 septembre, par voie de communiqué de presse, la Ville de Besançon a annoncé la fermeture de l’accueil périscolaire de l’après-midi de l’école maternelle Kergomard, du lundi 4 au vendredi 7 octobre inclus.

 © Ville de Besançon
© Ville de Besançon

"Au vue de la pénurie d’animateurs périscolaires, nous sommes malheureusement amenés à fermer l’accueil périscolaire de l’après-midi de l’école maternelle Kergomard, du lundi 4 au vendredi 7 octobre inclus" a annoncé la Ville de Besançon ce vendredi.

"Depuis la rentrée, en dépit des efforts déployés par la ville pour recruter des animateurs, il reste des postes vacants en grand nombre dans les équipes périscolaires. Nous ne sommes donc pas en capacité de garantir le respect des taux d’encadrement et la sécurité des enfants." - Ville de Besançon

Par ailleurs, afin de pourvoir tous les postes d’animateurs et remplacer les absents « plutôt que de fermer les accueils », la Ville recherche toujours activement des candidats. Le recrutement reste ouvert.

Infos +

Le périscolaire représente 1.700 enfants accueillis le matin, 5.000 le midi et 4.000 l’après-midi chaque jour de la semaine ; 140 jours par an. C’est également 100 animateurs le matin, 345 le midi (+ 46 animateurs spéfifiques) et 270 l’après-midi.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.04
légère pluie
le 29/11 à 3h00
Vent
0.81 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
98 %