Besançon : grève et manifestation des lycées professionnels ce mardi 18 octobre

Publié le 17/10/2022 - 15:07
Mis à jour le 17/10/2022 - 17:22

Ce mardi 18 octobre, les syndicats appellent à la grève les lycées professionnels de l’académie de Besançon pour obtenir le retrait du projet de réforme les concernant. Un rassemblement est prévu à 15h place du 8 septembre. 

illustration ©
illustration ©

Face à la position du président Emmanuel Macron qui "persiste à vouloir imposer aux personnels sa réforme des lycées professionnels calquée sur le modèle de l’apprentissage" les organisations syndicales ont fait savoir leur mécontentement par voie de communiqué ce lundi 17 octobre.  

Ils remettent en cause une méthode qui "ne change pas : aucun bilan de la réforme précédente, aucune concertation en amont de cette annonce brutale et une feuille de route tardive (et floue) alors même que des décisions lourdes de conséquences sont en préparation".

Trois préoccupations principales 

Les syndicats tirent la sonnette d’alarme en ce qui concerne l’augmentation du nombre de semaines de stage qui impliquera "moins de semaines d'enseignement dans nos lycées". Et s’inquiètent également de l’avenir des matières qui pourraient ne pas être considérées comme "fondamentales" : "Les langues vivantes, l'éco droit, l’éco gestion, les arts appliqués, l’EPS, la PSE seront-elles considérées comme fondamentales et les postes des collègues concernés préservés ?"

Enfin la dernière préoccupation des syndicat concerne la volonté de "renvoyer la ventilation du volume d'enseignement général au niveau local qui impliquera une remise en cause du caractère national de l’accès aux formations professionnelles pour les jeunes et des diplômes professionnels". 

Les revendications 

Se déclarant "fermement attachées au principe d'égalité de notre école républicaine" les syndicats "revendiquent le maintien d'une grille horaire nationale pour toutes les filières professionnelles". Ainsi qu’ "une dimension émancipatrice de la formation des jeunes à laquelle participent toutes les disciplines".

Pour les organisations syndicales la CGT Educ’action, le SE-UNSA, le SNALC, le SNEP- FSU, le SNES-FSU, le SNUEP-FSU, le SNETAA-FO et SUD Éducation, "l'urgence est de renforcer les lycées professionnels et de donner plus de temps et de moyens aux personnels pour faire réussir tous les élèves".

La réforme étant, selon eux, à l'opposé de leurs ambitions, "c’est pourquoi nos organisations appellent à une journée de grève le mardi 18 octobre, point de départ de la mobilisation pour obtenir le retrait de ce projet".

Un rassemblement place du 8 septembre

Dans l’académie de Besançon, les personnels sont ainsi appelés à "se rassembler et se rendre visibles devant tous les lycées professionnels de l’académie à 10h". Un rassemblement et une conférence de presse auront également lieu à 15h place de 8 septembre à Besançon.

Mobilisation et grève également à Belfort 

Les syndicats « Éducation » de la FSU appellent à manifester, dans le Territoire de Belfort, à 10 h devant le Lycée Professionnel Diderot (Bavillers).

La FSU, la CGT et Sud, rejoints par FO, avec les organisations de Jeunesse, appellent à la grève pour l'amélioration des salaires, des conditions de vie et d’études. Un rassemblement aura lieu à partir de 11h devant la Préfecture de Belfort, avec demande d'audience.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Départ de Vallourec de la Côte-d’Or : Marie-Guite Dufay déplore " un gâchis humain et industriel "

La direction de l’entreprise Vallourec Umbilicals a annoncé, ce jeudi 23 novembre 2022, la fermeture du site de Venarey-les-Laumes, en Côte-d’Or. Plus de cinquante emplois sont ainsi menacés. La présidente de Région Marie-Guite Dufay déplore "un gâchis humain et industriel".

Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, obtient l’exonération de malus écologique pour les véhicules de pompiers

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre 2022, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finance pour 2023, Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, a obtenu l’adoption de son amendement visant à exonérer de malus écologique les véhicules affectés aux besoins de la protection civile et des services de lutte contre les incendies.

AP-OTAN à Madrid : Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, élu président de la DSCFC

À l’occasion de la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l’OTAN à Madrid, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées a été élu président de la sous-commission sur l’avenir de la sécurité et des capacités de défense (DSCFC).

La Région Bourgogne Franche-Comté signe la Charte de la diversité

À l’occasion de la clôture du Forum "Emploi Diversité RH & RSE" qui s’est tenue à Besançon jeudi 17 novembre 2022, Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge de l’enseignement supérieur, la recherche, l’égalité réelle et la laïcité a signé la Charte de la Diversité, en présence de Elise Moison, secrétaire générale de la Charte de la Diversité et d’une vingtaine d’entreprises nouvellement signataires de la charte.

Un nouveau commissariat à Planoise ? Anne Vignot y travaille depuis le début de son mandat

Alors que le député du Doubs et conseiller municipal Renaissance à Besançon Laurent Croizier a écrit au ministre de l’Intérieur pour la création d’un commissariat de police dans le quartier Planoise à Besançon pour remplacer l’actuel hôtel de police, la maire EELV Anne Vignot affirme dans un communiqué de ce samedi 19 novembre qu’elle y travaille depuis le début de son mandat avec les directeurs départementaux de la Sécurité publique.

France 2030 : un an après son lancement, quel bilan en Bourgogne-Franche-Comté ?

La Première ministre Elisabeth Borne a présidé, vendredi 18 novembre, le comité de suivi national France 2030. Aux côtés des ministres en charge du déploiement du plan, des représentants des écosystèmes, des réseaux des entreprises et de la recherche, des organisations syndicales et patronales et des opérateurs, la Première ministre a dressé un premier bilan de l’action de France 2030, un an après son lancement par le Président de la République le 12 octobre 2021, et détaillé les feuilles de route stratégiques.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.86
légère pluie
le 28/11 à 6h00
Vent
1.4 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
95 %