Besançon : une action pour davantage de pistes cyclables dans la ville

Publié le 03/12/2022 - 19:08
Mis à jour le 04/12/2022 - 18:20

Ce samedi matin 3 décembre, ANV COP21 et Extinction Rebellion ont organisé une action rue de Belfort en créant une piste cyclable, pour demander aux pouvoirs publics davantage d'aménagements pour les mobilités douces, dans cette rue et à Besançon plus largement.

 © ANV COP21
© ANV COP21
À l’initiative d’ANV-COP 21 Besançon et d’Extinction Rebellion Besançon, une cinquantaine de bisontins ont pris part à une action de désobéissance civile en faveur du vélo et des mobilités douces ce samedi 3 décembre, pour interpeller les pouvoirs publics et demander de meilleurs aménagements.
Lors de la manifestation, les organisateurs ont tenu à rappeler les bienfaits du vélo qui est avant tout "économique" et permet notamment de "contrer la pollution et le réchauffement" et de "lutter contre la sédentarité" tout en étant un "moyen de transport utile au bien commun".

Besançon, "ville moyennement favorable à la pratique cycliste"

Par leur action, ils ont cherché à démontrer "le besoin de plus de pistes cyclables à Besançon pour le bien de toutes et tous". Selon eux, "c’est à ce prix que les habitudes changent et que le nombre de cyclistes se multiplie". Actuellement, "malgré les efforts récents, le réseau reste partiel, non-continu et les points dangereux sont innombrables, comme l’a montré la dernière campagne de la FUB qui attribue à Besançon la lettre D, ville moyennement favorable à la pratique cycliste".

Un budget insuffisant selon les manifestants

ANV-COP 21 et Extinction Rebellion Besançon déplorent le fait que le budget alloué à l'aménagement cyclable soit selon eux, insuffisant bien qu'en hausse. "Il y a un réel progrès par rapport aux années précédentes certes" mais ils estiment pourtant que "le budget qui devrait être alloué par la ville pour réaliser un plan vélo ambitieux et complet serait de 5,8 millions d’euros par an : actuellement, il est de 2 millions".

Des demandes d'aménagements cyclables vertueux pour la rue de Belfort

Arguant que "les rues apaisées profitent aux commerces de proximité, c’est maintenant un fait documenté par les urbanistes", les deux mouvements réclament "un aménagement du bas de  la rue de Belfort pour permettre le développement des pratiques cyclables et pour apaiser ce secteur". Il est possible de ne garder qu’une seule voie automobile et de profiter de l’espace gagné pour aménager des voies cyclables.

(Communiqué)

1 Commentaire

Bah oui car c'est bien connu tous les gens qui travaillent à Besancon vivent à besancon Ils n'ont par conséquent pas besoin de voiture?!! Vous allez me dire parking relais sauf que lorsque vous avez fait 25/30 kil et qu il vous en reste 2 a faire pour etre au bouot quel interet, de plus avez vous penses aux gens qui travaillent d equipe? ahhh non bobos que vous etes, vous n etes pas concernés ;
Publié le 4 décembre 2022 à 18h54 par richard vuillermet • Membre

Un commentaire

  • richard.vuillermet@wanadoo.fr dit :

    Bah oui car c’est bien connu tous les gens qui travaillent à Besancon vivent à besancon
    Ils n’ont par conséquent pas besoin de voiture?!!
    Vous allez me dire parking relais sauf que lorsque vous avez fait 25/30 kil et qu il vous en reste 2 a faire pour etre au bouot quel interet, de plus avez vous penses aux gens qui travaillent d equipe? ahhh non bobos que vous etes, vous n etes pas concernés ;

Laisser un commentaire

Société

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Dijon recevra les Assises européennes de la transition énergétique en 2026

Alors que se tiendra à Dunkerque la 25ème édition des Assises européennes de la transition énergétique les 10, 11 et 12 septembre 2024, les trois co-organisateurs historiques de l’évènement – la Communauté urbaine de Dunkerque, Bordeaux Métropole et l’ADEME - annoncent l’entrée officielle de deux nouveaux territoires, Dijon et Strasbourg, dans l’organisation de cet évènement pour répondre collectivement aux défis cruciaux de la transition énergétique : le dérèglement climatique et la souveraineté énergétique nationale et européenne.

Chasse aux cervidés : six infractions lors d’un contrôle de chasseurs en Haute-Saône

A l’approche de la date de fermeture de la chasse aux cervidés, les services de la Gendarmerie nationale, de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et de l’Office National des Forêts (ONF) ont réalisé un contrôle de chasse conjoint le 28 janvier 2024, au nord des cantons de Jussey et de Port-Sur-Saône.

Non, les bouteilles de gaz ne se jettent ni dans le bac gris, ni dans le jaune et encore moins dans la nature…

Afin de promouvoir le réemploi des bouteilles de gaz propane et butane, mais aussi de réduire le risque d'explosion, le Sybert, Syndicat mixte de Besançon et sa région pour le traitement des déchets, souhaite rappeler, dans un communiqué du 20 février 2024, les consignes de recyclage aux usagers.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.21
légère pluie
le 24/02 à 15h00
Vent
3.64 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
70 %