Alerte Témoin

Bien urbain à Besançon : des moutons qui ne laissent pas indifférents…

Publié le 01/06/2017 - 13:54
Mis à jour le 20/06/2017 - 13:19

Depuis quelques jours, des lecteurs et lectrices de maCommune.info nous envoient des photos et des commentaires à propos d'une œuvre murale de l'artiste Ericailcane faisant partie du circuit du festival Bien Urbain à Besançon… Il s'agit de celle mettant en scène deux moutons, l'un blanc, l'un noir, située rue des Chaprais.

Il est vrai que lorsque l'on descend à pied ou en voiture la rue de Chaprais, ces deux immenses moutons ne laissent pas indifférents, voire, surprennent ! Ce qui n'est pas pour nous déplaire… Mais ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde ! 

Pour Monique, lectrice de maCommune.info, cette fresque "fait peur !! Et surtout aux enfants". Selon elle, "il y avait plus gai et coloré à dessiner que cet affreux mouton avec cette bête noire qui ne ressemble à rien". Monique se demande même "qui a pu autoriser une fresque aussi horrible que des centaines de personnes voient en descendant le passage Rambaud".

Pour Patrick, qui utilise la rue des Chaprais chaque matin, "c'est un interpellant. C'est artistiquement bien fait, mais c'est étonnant. On ne comprend pas bien le message : est-ce contre la cruauté animale ?".

Selon Marjorie, "c'est dingue ! On a envie de rester des heures pour regarder tous les détails. Toutefois, le message n'est pas tout à fait facile à comprendre : les moutons représentent les gens ? Des animaux violentés ? Qui sont les tanks en bas ?"

"La peinture ne fait pas référence à un conflit précis"

Interrogé par un internaute surpris et qui a joué les enquêteurs, David Demougeot, coordinateur de l'association Juste Ici, organisatrice de Bien Urbain, explique : "La peinture ne fait pas référence à un conflit précis. Les tanks sont présents, mais rien n'indique d'ailleurs s'ils sont en  utilisation ou simplement en "menace". Il n'y a également pas de référence temporelle dans la peinture. Enfin, l’anthropomorphisme utilisé comme toujours par l'artiste Ericailcane est à prendre comme une évocation générale des comportements humains. Les animaux représentent ainsi de manière imagée des faits de société, mais laissent les interprétations très ouvertes. Vous pourrez également découvrir au musée du Temps jusqu'au 17 septembre l'exposition de ses dessins issus de la série Potente di Fuoco où l'artiste redessine 25 ans plus tard ses propres dessins d'enfant."

Qui paie ? Quels sont les moyens employés pour cette œuvre ?

"Tous ces frais sont payés par l'association grâce à des fonds publics. Subventions votées par les collectivités et l'état : Ville de Besançon, État, Région, Département, Communauté d'Agglomération du Grand Besançon. Vous trouverez sur notre site la liste de nos partenaires : http://bien-urbain.fr/fr/partenaires/", ajoute le coordinateur. 

Enfin, David Demougeot indique que "Nous sommes heureux que les œuvres vous interrogent et interpellent. Nous laissons les artistes libres de réaliser les œuvres qui leur semblent être pertinentes. Elles sont parfois abstraites, parfois figuratives, porteuses de messages clairs ou non. Il nous semble toujours intéressant de laisser ces œuvres sans explication précise sous forme de cartel explicatif, car elles sont faites pour être dans l'espace public et interprétées de façons différentes en fonction du vécu, des ressentis et références de chacun. Le but n'est pas de "laisser planer le doute", mais bien d'ouvrir des pistes de discussions, d'interrogations et d'échanges. Nous proposons également de nombreuses visites gratuites auprès de tous les publics, qui sont des temps d'échange privilégiés pour confronter les points de vue sur les œuvres." 

Nous terminerons cet article par deux citations : 

"L'art est fait pour troubler : la science rassure." de Georges Braque - Le jour et la nuit (1952)

"Aucune oeuvre d’art ne doit être décrite ni expliquée sous les catégories de la communication."  Selon Theodor Wiesengrund Adorno

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un été culturel et apprenant au Musée des maisons comtoises à Nancray

En complément des animations quotidiennes, des dimanches contes et rencontres, le musée des Maisons comtoises propose dans le cadre de "l’été culturel et apprenant" initié par le Ministère de la Culture, une série d’ateliers artistiques, d’animations à l’éducation à l’environnement et au développement durable, des contes, des petits concerts et petits spectacles… Découvrez le programme !

Les warm-up du BBRBU pendant le mois d’août 2020 à Besançon !

Publi-info • Afin de sensibiliser le grand public à la situation des bars, restaurants et discothèques de Besançon en cette période de crise du Covid-19, l'association Bars Boîtes Resto de Besac Réunis (BBRBU) organise, en partenariat avec l'Union des commerçants de Besançon et Grand Besançon Métropole, quatre week-ends d'animations place Granvelle au mois d'août 2020…

Le No Logo Festival dévoile les premiers noms de son édition 2021 pour « se projeter dans l’avenir »…

L’équipe d’organisation du No Logo Festival confirme ce vendredi des nouveaux noms pour l’affiche de l’édition 2021. "Une manière de se projeter dans l’avenir à quelques jours de la fin de la campagne de soutien «Tous Unis pour Écrire la Suite» lancée le 9 juin dernier", précise l'équipe.

Le festival Les Petites Fugues propose une programmation « resserrée » en novembre 2020

L’Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année le festival littéraire itinérant Les Petites Fuguesproposant deux semaines de rencontres littéraires dans toute la région. Elaboré dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, le festival se réinvente cette année autour d’une programmation resserrée du 16 au 28 novembre 2020...

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Une philosophe et un metteur en scène francs-comtois publient un biface consacré au marquis de Jouffroy d’Abbans…

Julien Lopez, metteur en scène pour la compagnie La Gouaille et Véronique Febvre-Charlot, historienne pour la compagnie Passeurs d'histoires, ont concilié leur passion et métier respectifs pour éditer un livre biface (historique d'un côté, pièce de théâtre de l'autre) consacré à l'histoire tumultueuse du marquis de Jouffroy d'Abbans. Pour la première fois, une pièce de théâtre sur le marquis est publiée… Sortie prévue en septembre 2020. Rencontre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.05
    ciel dégagé
    le 07/08 à 6h00
    Vent
    0.5 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    90 %

    Sondage