Bien urbain à Besançon : des moutons qui ne laissent pas indifférents…

Publié le 01/06/2017 - 13:54
Mis à jour le 20/06/2017 - 13:19

Depuis quelques jours, des lecteurs et lectrices de maCommune.info nous envoient des photos et des commentaires à propos d'une œuvre murale de l'artiste Ericailcane faisant partie du circuit du festival Bien Urbain à Besançon… Il s'agit de celle mettant en scène deux moutons, l'un blanc, l'un noir, située rue des Chaprais.

PUBLICITÉ

Il est vrai que lorsque l’on descend à pied ou en voiture la rue de Chaprais, ces deux immenses moutons ne laissent pas indifférents, voire, surprennent ! Ce qui n’est pas pour nous déplaire… Mais ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde ! 

Pour Monique, lectrice de maCommune.info, cette fresque « fait peur !! Et surtout aux enfants ». Selon elle, « il y avait plus gai et coloré à dessiner que cet affreux mouton avec cette bête noire qui ne ressemble à rien ». Monique se demande même « qui a pu autoriser une fresque aussi horrible que des centaines de personnes voient en descendant le passage Rambaud ».

Pour Patrick, qui utilise la rue des Chaprais chaque matin, « c’est un interpellant. C’est artistiquement bien fait, mais c’est étonnant. On ne comprend pas bien le message : est-ce contre la cruauté animale ? ».

Selon Marjorie, « c’est dingue ! On a envie de rester des heures pour regarder tous les détails. Toutefois, le message n’est pas tout à fait facile à comprendre : les moutons représentent les gens ? Des animaux violentés ? Qui sont les tanks en bas ? »

« La peinture ne fait pas référence à un conflit précis »

Interrogé par un internaute surpris et qui a joué les enquêteurs, David Demougeot, coordinateur de l’association Juste Ici, organisatrice de Bien Urbain, explique : « La peinture ne fait pas référence à un conflit précis. Les tanks sont présents, mais rien n’indique d’ailleurs s’ils sont en  utilisation ou simplement en « menace ». Il n’y a également pas de référence temporelle dans la peinture. Enfin, l’anthropomorphisme utilisé comme toujours par l’artiste Ericailcane est à prendre comme une évocation générale des comportements humains. Les animaux représentent ainsi de manière imagée des faits de société, mais laissent les interprétations très ouvertes. Vous pourrez également découvrir au musée du Temps jusqu’au 17 septembre l’exposition de ses dessins issus de la série Potente di Fuoco où l’artiste redessine 25 ans plus tard ses propres dessins d’enfant. »

Qui paie ? Quels sont les moyens employés pour cette œuvre ?

« Tous ces frais sont payés par l’association grâce à des fonds publics. Subventions votées par les collectivités et l’état : Ville de Besançon, État, Région, Département, Communauté d’Agglomération du Grand Besançon. Vous trouverez sur notre site la liste de nos partenaires : http://bien-urbain.fr/fr/partenaires/« , ajoute le coordinateur. 

Enfin, David Demougeot indique que « Nous sommes heureux que les œuvres vous interrogent et interpellent. Nous laissons les artistes libres de réaliser les œuvres qui leur semblent être pertinentes. Elles sont parfois abstraites, parfois figuratives, porteuses de messages clairs ou non. Il nous semble toujours intéressant de laisser ces œuvres sans explication précise sous forme de cartel explicatif, car elles sont faites pour être dans l’espace public et interprétées de façons différentes en fonction du vécu, des ressentis et références de chacun. Le but n’est pas de « laisser planer le doute », mais bien d’ouvrir des pistes de discussions, d’interrogations et d’échanges. Nous proposons également de nombreuses visites gratuites auprès de tous les publics, qui sont des temps d’échange privilégiés pour confronter les points de vue sur les œuvres. » 

Nous terminerons cet article par deux citations : 

« L’art est fait pour troubler : la science rassure. » de Georges Braque – Le jour et la nuit (1952)

« Aucune oeuvre d’art ne doit être décrite ni expliquée sous les catégories de la communication. »  Selon Theodor Wiesengrund Adorno

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un concours de vidéos de danse dans Besançon !

Un concours de vidéos de danse dans Besançon !

L’association Dansons Besançon organise sa 3eédition du festival de vidéos de danse début 2020 prochain. Et lance dès maintenant un appel à candidatures aux danseurs et cinéastes amateurs, qui voudraient réaliser des vidéos de danse avec pour décor la ville de Besançon…

Le bicentenaire Courbet se poursuit dans le Doubs

Le bicentenaire Courbet se poursuit dans le Doubs

Le Bicentenaire Courbet continue dans le Doubs ! En septembre, six spectacles de théâtre et de musique seront donnés dans le département. Les spectacles proposent un aperçu des multiples facettes et des différentes époques de la vie d’un peintre dont l’histoire et la personnalité haute-en-couleurs n’ont, décidément, jamais cessé d’inspirer les artistes.

S’inscrire à la Dictée 2019 des « Livres dans la Boucle »

S’inscrire à la Dictée 2019 des « Livres dans la Boucle »

places limitées • Seconde édition de la dictée du festival "Livres dans la Boucle" le samedi 21 septembre 2019. Après Daniel Picouly l'an passé, Sorj Chalandon proposera de tester votre orthographe et votre grammaire sur un texte de sa plume "Citadelle m’était contée..." : attention le nombre de places est limité. Une quarantaine de personnes sont déjà inscrites...

Le Festival Détonation 2019 enflamme Besançon les 26,27 et 28 septembre 2019 à la friche culturelle de la Rodia

Le Festival Détonation 2019 enflamme Besançon les 26,27 et 28 septembre 2019 à la friche culturelle de la Rodia

publi-infos • Avec septembre, retrouvez l’un des événements musicaux incontournables de la rentrée à Besançon : le festival Détonation. Il se déroulera les 26, 27 et 28 septembre 2019 à la Friche (juste à côté de La Rodia) avec trois soirées de concerts et des expériences interactives...

« Livres dans la Boucle » : un festival à taille humaine et ouvert à tous les genres

« Livres dans la Boucle » : un festival à taille humaine et ouvert à tous les genres

Temps forts • 248 auteurs, une centaine de rencontres, une dictée très prisée, un festival off avec les scolaires, et des animations dans tout le Grand Besançon  : pour sa quatrième édition, le festival "Livres dans la Boucle" s'affirme comme l’événement incontournable de la rentrée littéraire. 

Première édition du festival « le 39 août » sur le domaine de Doucier

Première édition du festival « le 39 août » sur le domaine de Doucier

J-1 • Avec le "39 août festival", le département du Jura souhaite prolonger l'été juste avant la rentrée avec un festival festif et intergénérationnel. Plus de 20.000 festivaliers sont attendus sur le site du domaine de Chalain à Doucier dans le Jura vendredi 30 et samedi 31 août autour de 10 concerts avec les lauréats du concours départemental My Tremplin et les têtes d'affiche : Skip The Use et Martin Solveig pour la premier soir sans oublier Eagle Eye Cherry, Bigflo & Oli et les Infidèles le samedi... Kevin Muzic, directeur de la communication au département du jura nous dévoile es contours de la toute première édition du festival ...

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.33
ciel dégagé
le 15/09 à 21h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1022.35 hPa
Humidité
80 %

Sondage