Biodiversité : l'État et la Région engagés pour les aires protégées en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 13/04/2023 - 14:32
Mis à jour le 16/04/2023 - 21:36

Mercredi 12 avril à Dijon, le comité régional de la biodiversité, co-présidé par le préfet de région, Franck Robine, et la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, a adopté le premier plan d’action territorial de la Stratégie nationale pour les aires protégées (SNAP) pour la période 2022-2024.

 © Emmanuelle Baills
© Emmanuelle Baills

Le comité régional de la biodiversité est une instance consultative qui réunit 123 membres. C'est un lieu d’information, d’échanges, de concertation et de consultation sur toute question relative à la biodiversité. Le comité pilote également la Stratégie nationale pour les aires protégées (SNAP).

Protéger 30% du territoire français d'ici 2030

Impulsée par l’État, la SNAP doit permettre, d’ici 2030, d’enrayer la perte de biodiversité en protégeant 30 % du territoire français, dont un tiers sous protection forte, sur lequel s’applique une réglementation des activités. Elle met l’accent sur la pertinence, la cohérence et l’interconnexion du réseau d’aires protégées pour assurer un maillage efficace à l’échelle nationale.

La SNAP porte sur dix ans et comporte sept objectifs pour enrayer la perte de biodiversité :

  • Développer un réseau d’aires protégées résilient aux changements globaux,
  • Accompagner la mise en œuvre d’une gestion efficace et adaptée du réseau d’aires protégées,
  • Accompagner des activités durables au sein du réseau d’aires protégées,
  • Conforter l’intégration du réseau d’aires protégées dans les territoires,
  • Renforcer la coopération à l’international pour enrayer l’érosion de la biodiversité,
  • Un réseau pérenne d’aires protégées,
  • Conforter le rôle des aires protégées dans la connaissance de la biodiversité.

Ces objectifs sont conformes aux orientations de la Stratégie régionale pour la biodiversité 2030 et aux priorités de la stratégie de mandat 2021-2028 du conseil régional, dont l’ambition est d’augmenter les surfaces d’espaces naturels protégés et de soutenir les réserves naturelles régionales.

Les aires protégées couvrent 26,17 % du territoire

À ce jour, les aires protégées couvrent 26,17 % du territoire. Pour accélérer la protection et les continuités écologiques, la SNAP est déclinée à l’échelle régionale sous forme de trois plans d’action territoriaux successifs, chacun d’une durée de trois ans : c’est donc le premier d’entre eux qui est adopté aujourd’hui. Il étendra le nombre et la superficie des aires protégées en Bourgogne-Franche-Comté.

Plusieurs territoires, représentant 88 projets d’aires, font leur entrée, parmi lesquels :

  • Le PNR du Doubs horloger ;
  • La RNR du Bief du Nanchez (39) ;
  • Quatre projets de RNR de grottes à chauves-souris en Côte-d’Or et dans le Doubs ;
  • Trois projets d’extension de sites Natura 2000 dans le Morvan, la moyenne vallée du Doubs et la vallée de la Loue et du Lison.
Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.33
couvert
le 21/04 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %