Bourgogne-Franche-Comté : Thierry Repentin, délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat en visite à Dijon ce jeudi

Publié le 07/09/2016 - 18:03
Mis à jour le 08/09/2016 - 08:37

Thierry Repentin, Délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat et Président de la Commission nationale de l’aménagement, de l’urbanisme et du foncier se rendra ce jeudi 8 septembre 2016 à Dijon. Une visite qui devrait permettre de renforcer la dynamique de production de logements sociaux dans la région Bourgogne-Franche-Comté.

thierry.png
thierry.png
PUBLICITÉ

L’un des projets du délégué interministériel est de faciliter la vente de terrains et de bâtiments de l’Etat à un prix modéré. Une visite qui intervient la vieille de l’examen par le Sénat du Projet de loi Egalité et citoyenneté. Ce texte devrait donné au délégué interministériel de nouveaux outils afin de construire de nouveau logements sociaux. 

Programme

10h15 : Réunion de travail avec Christiane Barret, Préfète de la région Bourgogne- Franche-Comté, et les services de l’Etat dans la nouvelle grande région. 
14h25 : Visite de l’immeuble situé au 7, place Wilson (Dijon).
15h15 : Echanges avec une famille bénéficiaire du dispositif d’ « intermédiation locative », à travers lequel l’Etat aide les familles à revenus modestes à se loger à un prix abordable dans le parc privé tout en sécurisant le propriétaire du logement. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.04
légère pluie
le 20/05 à 12h00
Vent
3.74 m/s
Pression
1009.41 hPa
Humidité
93 %

Sondage