Cantonales: le NPA tend la main au Front de gauche

Publié le 30/12/2010 - 15:41
Mis à jour le 30/12/2010 - 15:41

Le parti d'Olivier Besançenot souhaite aboutir à un accord de «soutiens croisés» avec les composantes du Front de Gauche (PCF, Parti de Gauche et Alternatifs) lors des cantonales de mars 2011.

1293720193.jpg
Claude Faivre, François Portal et Georges Ubbiali, piliers du NPA dans le Doubs ©carvy
PUBLICITÉ
Voulant surfer sur l’état d’esprit « unitaire » qui a prévalu lors de la contestation du projet de réforme des retraites, mais sans avoir la prétention d’effacer tous les rancœurs issues des élections régionales, le Nouveau Parti Anticapitaliste plaide pour un front commun dans les 18 cantons renouvelables du Doubs au printemps 2011.

Pour éviter la présence de plusieurs candidats de la mouvance anticapitaliste situés à la gauche du PS, le NPA a proposé une répartition des candidatures, sachant qu’il ne souhaite être présent que sur trois cantons répartis dans les trois grandes zones du département: dans le haut Doubs avec Claude Faivre, à Besançon avec Georges Ubbiali et à Montbéliard où le candidat reste à être désigné.

Dans ces trois cantons à définir avec les éventuels partenaires, le parti d’Olivier Besançenot s’attendra au soutien des autres mouvements de l’extrême gauche et, en échange, il apportera le sien aux candidats du Front de Gauche composé par le PCF, le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon et les Alternatifs dans tous les autres cantons.

« Il ne s’agit pas de taire hypocritement des divergences bien réelles, mais de mettre en avant ce qui rassemble. -Marchons côte à côte et frappons ensemble- fut un des mots d’ordre du Front Populaire. Nous avons su le mettre en avant pendant les manifs. Reprenons le lors de élections », a estimé Claude Faivre lors d’une conférence de presse ce jeudi après-midi à Besançon.

Selon le NPA, les premiers contacts avec le Parti de Gauche et les Alternatifs ont été encourageants dans le Doubs, mais le PCF a repoussé la discussion au 5 janvier. Ce qui n’est pas forcément de bonne augure. Il semblerait que dans le Territoire de Belfort, les discussions soient plus avancées.

Le Front de gauche a déjà annoncé sa présence dans 14 cantons sur 18 dans le Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.03
couvert
le 22/07 à 3h00
Vent
2.42 m/s
Pression
1024.06 hPa
Humidité
94 %

Sondage