Alerte Témoin

Carte scolaire : le maire de Besançon s'en mêle

Publié le 14/02/2012 - 16:51
Mis à jour le 14/02/2012 - 17:01

Jean-Louis Fousseret  se dit "choqué par les dégradations des conditions d’enseignement"  entraînées par les 42 suppressions de postes dans le Doubs à la rentrée pour le premier degré. En filigrane, le maire PS de Besançon et président du Grand Besançon entre dans la campagne présidentielle. Il soutient les propositions du candidat Hollande et réclame un "pacte éducatif". 

« Tout ceci est insupportable »

"Une fois encore, Besançon n’est pas épargnée et pour la première fois, le Grand Besançon est touché dans de nombreuses communes de la périphérie. Les fermetures de classes aggravent les difficultés là où elles existent déjà et détériorent la situation là où il ne se posait pas de problème".

C'est le message distillé en substance lundi soir par jean-Louis Fousseret à la  Directrice académique des services de l’Éducation nationale. Le maire de Besançon était accompagnés de parents d'élèves mécontents. 

"Avec le groupe des élus socialistes et républicains bisontins, je tiens à faire part de mon soutien et de ma solidarité avec les parents d’élèves et les enseignants des écoles de la Ville et du Grand Besançon et mon désaccord total avec la politique irresponsable de l’Education Nationale." conclut Jean-Louis Fousseret dans un communiqué. 

Les parents et le maire sont intervenus pour : 

  • dénoncer le mode de calcul des effectifs des classes avec un concept de repère fluctuant plutôt que des critères objectifs ;
  • demander un examen attentif et particulier à 25 élèves par classe dans les écoles situées dans les territoires CUCS  (Contrats urbains de cohésion sociale) ;
  • prendre en compte les enfants de 2 ans dans les effectifs pour les écoles des quartiers sensibles ;
  • intégrer dans l’effectif global des écoles les enfants scolarisés dans les CLIS, les enfants handicapés en inclusion dans les classes ordinaires et les enfants du voyage ;
  • préserver les postes d’aides des RASED pour lutter contre l’échec scolaire et les plus grandes difficultés d’apprentissage ;
  • assurer le remplacement des enseignants absents.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

En Franche-Comté, des activités éducatives dans les écoles tout en respectant la distanciation physique

Dans le cadre de la reprise progressive des cours dans les écoles et les collèges, les contraintes de distanciation entraînent des conditions d’accueil très particulières, avec un nombre restreint d’élèves pris en charge simultanément par leur professeur. Avec le dispositif Sport-Santé-Culture-Civisme (2S2C) il est possible de proposer aux élèves des activités pendant le temps scolaire, complémentaires de leurs apprentissages, pendant qu’un autre groupe d’élèves est accueilli en classe. C'est le cas dans l’académie de Besançon...

Covid-19 : maintien des concours post-Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles et des Etudes de Santé

La situation sanitaire étant devenue plus favorable, la phase 2 du déconfinement se met progressivement en place. Ainsi, le calendrier des concours post-concours post-Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) et en santé prévus, après concertation avec les formations, pour être organisés entre le 20 juin et le 7 août, est confirmé.

Y aura-t-il des sessions de rattrapage du baccalauréat en Franche-Comté ?

Cette année, compte tenu de la situation sanitaire liée au covid19, des aménagements des examens nationaux comme le baccalauréat ont été décidés : l’ensemble des épreuves du diplôme national du brevet et du baccalauréat général, technologique et professionnel sont validées à partir des notes du livret scolaire. Pour celles et ceux qui n'auront pas leur baccalauréat de cette façon, des sessions de rattrapages seront programmées comme l'a déclaré ce vendredi 29 mai Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon.

Réticences à la réouverture des écoles : « Cela fait partie des efforts de persuasion que nous avons à faire » (Recteur)

Des communes telles que Besançon ne souhaitent pas rouvrir toutes les écoles pour diverses raisons. Pour le recteur de l'Académie de Besançon, "il y a un effort à faire (…) aujourd'hui le département du Doubs est à 82% des ouvertures des écoles, il faudra que nous soyons à 100% au cours du mois de juin", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse vendredi 29 mai 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.73
légère pluie
le 06/06 à 18h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
97 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune