Alerte Témoin

Cazeneuve dans le Doubs : dimanche "c'est le coeur de la République qui battra"

Publié le 05/02/2015 - 08:43
Mis à jour le 05/02/2015 - 08:55

"Dimanche dans le pays de Montbéliard, c'est le coeur de la République qui battra", a clamé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve mercredi 4 février 2015 soir lors d'un meeting de soutien au candidat socialiste à la législative partielle du Doubs, Frédéric Barbier.

Dans la salle du foyer municipal d'Audincourt (Doubs), Bernard Cazeneuve est notamment revenu sur les attentats de Paris et les manifestations qui ont suivi, appelant les électeurs à "poursuivre ce grand élan d'unité républicaine autour de nos valeurs, pour que vive la République et pour que vive la tolérance, la concorde et le vivre ensemble".

"Ce n'est pas quelques semaines après que la République est demeurée debout (...) qu'elle va perdre la main", a-t-il déclaré. Des personnalités UMP ayant appelé à voter dimanche pour le candidat PS Frédéric Barbier, comme Alain Juppé ou le président de la communauté d'agglomération du Pays de Montbéliard, Marcel Bonnot, ont été citées et applaudies par les 550 personnes présentes dans la salle.

Le ministre s'est également attaqué à Marine Le Pen et Sophie Montel, la candidate FN arrivée en tête du premier tour de la législative partielle dimanche dernier. "Si je suis élu député dimanche je soutiendrai sans réserve la majorité présidentielle pour mettre un terme, avec la plus grande fermeté aux différents agissements des terroristes", a promis de son côté Frédéric Barbier.
(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

110 km/h sur l’autoroute : « 40 millions d’automobilistes » se réjouit du rejet de cette proposition

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".

Municipales : le point en Bourgogne-Franche-Comté

La vague verte a englouti dimanche Besançon, grâce à une large union de la gauche (EELV -PS -PC -Génération.s – AGC), tandis que le PS conserve Dijon, exemple de la résilience du socialisme municipal, avec un quatrième mandat à l'ancien ministre de François Hollande, François Rebsamen. A Belfort, le LR  Damien Meslot est réélu tandis que Lons-le-Saunier bascule dans une alliance gauche-verts avec Jean-Yves ravier.

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Municipale à Besançon : Anne Vignot l’emporte d’une courte tête

soirée live • Selon des résultats partiels du second tour de l'élection municipale marqué par une abstention record de 61 %, la liste "Besançon par Nature" d'Anne Vignot (EELV-PS -PC- Génération.s)  l'emporterait avec 43,99% des suffrages devant le LR Ludovic Fagaut (41,5 %). Le candidat LREM Éric Alauzet obtiendrait 14,6% des suffrages.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.15
    légère pluie
    le 02/07 à 12h00
    Vent
    3.46 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    86 %

    Sondage