Alerte Témoin

Le bilan mi-mandat de Jean-Louis Fousseret vu par La France Insoumise...

Publié le 24/10/2017 - 11:40
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

La France insoumise, mouvement créé par Jean-Luc Mélenchon, dresse ce mois d'octobre 2017 le bilan mi-mandat de la majorité de Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon.

1-dsc_3782.jpg
©Alexane Alfaro

"Si la motion de quelques élus PS EEVL PCF au Conseil Municipal du 21 septembre 2017 semble fragiliser la majorité, tout le monde s’est pourtant vite rassemblé autour du bilan à mi-mandat. Comme des couteaux sans lame, nos opposants n’ont pas le courage d’assumer politiquement un déni de démocratie pourtant éclatant", explique la France Insoumise dans un communiqué.

"La baisse des dotations n’excuse pas tout", poursuit-elle. "La forte dégradation de la situation dans les quartiers populaires met à jour l’absence de volonté politique. La politique sécuritaire s’est développée avantageusement, sans grand résultat et au détriment des stratégies de prévention. La vidéo surveillance coûteuse, présentée comme un atout, ne règle pas les problèmes. La suppression du service des Correspondants de nuit délègue au privé la gestion de la situation dans les quartiers". 

La situation des familles monoparentales est "alarmante" à Planoise

"L’analyse des besoins sociaux 2016 pointe la précarisation importante de toute une part de la population (…) Comment des enfants en grande précarité peuvent-ils s'intégrer au système scolaire ? La situation des familles monoparentales est de plus en plus alarmante dans le quartier de Planoise. Selon l'INSEE, trois millions d'enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté dans un pays classé comme 6ème puissance économique. Le Maire n’a pas de réponse à la pauvreté qui sévit dans les quartiers. Si l’on ajoute à cela, notamment à Planoise, la facture du chauffage, le quotidien pèse lourd sur le budget des ménages. La fin des contrats aidés annoncés par le gouvernement, dont Monsieur le Maire est un soutien efficace, ne va pas arranger la situation", précise le mouvement.

Ce que propose la France Insoumise

Le mouvement propose de développer massivement le logement public et social de qualité, en "augmentant le nombre de représentants des locataires dans les conseils d'administration des organismes hlm (agirait aussi sur l'axe réappropriation des quartiers et prévention et sécurité) et de promouvoir le rôle des gardiens d'immeuble dans le parc social et valoriser leur rôle", est-il expliqué.

"Il est nécessaire de renforcer les politiques de prévention, avec notamment le déploiement et la formation de professionnels au contact quotidien avec la population sur l'ensemble des quartiers et d’augmenter les effectifs du service public (Département, CCAS, CAF, Pôle emploi, médiateur citoyen) pour permettre un réel accompagnement des personnes. Il est évident que cette nouvelle politique s’accompagnera de la création d’une garantie dignité de 1000 euros par mois et la gratuité de l’accès à l’eau, électricité et gaz", conclut le mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

(Communiqué de la France Insoumise et groupes d’appuis FI FMP, FLJ)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.11
    pluie modérée
    le 24/09 à 18h00
    Vent
    3.83 m/s
    Pression
    1005 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage