Chalon : nouveau rebondissement autour des menus sans porc

Publié le 19/10/2015 - 17:27
Mis à jour le 19/10/2015 - 17:28

Respect du "principe de laïcité" ou atteinte à la "fraternité" ? La fin des menus de substitution au porc dans les cantines de Chalon-sur-Saône a donné lieu lundi à une nouvelle passe d'armes devant le tribunal administratif de Dijon.

cantine_4.jpg
cantine_4.jpg

Une suppression au goût amer

PUBLICITÉ

Après un premier recours rejeté durant l’été, la Ligue de défense judiciaire des musulmans, association présidée par l’avocat Karim Achoui, a réclamé de nouveau en référé la suppression de la délibération du conseil municipal de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), supprimant les menus sans porc dans les restaurants scolaires.

« On dit aux enfants musulmans : ‘Reprends deux fois des frites’. C’est du bricolage qui est proposé », a dénoncé l’un des avocats de l’association, Me Nicolas Gardères. « Bien sûr que les enfants ne vont pas mourir de faim mais dans une société démocratique, égalitaire, c’est aussi le problème de la fraternité », a-t-il poursuivi, estimant que les menus de substitution au porc dans les cantines relevait de « la doctrine de l’Etat depuis trente ans ».

Une dcéision « savemment réfléchie », soutenue par Nicolas Sarkozy

À Chalon-sur-Saône, cette pratique avait cours depuis 1984. L’avocat de la municipalité, Me Philippe Petit, a défendu le « retour à la règle de droit » du maire (Les Républicains) Gilles Platret. « Le principe de laïcité consiste à ne pas prendre en compte les prescriptions religieuses et philosophiques et non pas à faire l’addition de toutes les demandes », a-t-il plaidé. Selon M. Platret, sa décision va « aboutir à quelques chose de moins stigmatisant qu’avant: la fin du fichage confessionnel et la fin du regroupement des enfants par pratiques alimentaires ».

La décision du juge administratif Marc Heinis est attendue « d’ici la fin de la semaine ». À la fin de l’audience, M. Heinis a dit avoir conscience de « l’enjeu très important » de cette affaire au « retentissement national ». La prise de position du maire de Chalon avait déclenché une polémique, y compris dans son propre camp. Si plusieurs ténors de droite avaient pris leurs distances, le président des Républicains Nicolas Sarkozy avait soutenu l’édile chalonnais. Pour Me Achoui, « la décision de M. Platret est politique et savamment réfléchie ».

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Ipad 21 : Notre-Dame Saint-Jean, l’enseignement du XXIe siècle

Ipad 21 : Notre-Dame Saint-Jean, l’enseignement du XXIe siècle

Quand des élèves forment leurs profs • Les derniers résultats des examens sont tombés, les vacances scolaires ont démarré. Pour cette fin d'année scolaire, 170 enseignants, formateurs et personnels pédagogiques de l'institution Notre-Dame Saint-Jean de Besançon ont participé en milieu de semaine dernière au forum "pédagogie active et dynamique". 80 ateliers pratiques ont été proposés autour des thématiques liées à la posture de l'enseignant vis-à-vis des élèves, des aménagements et des outils, notamment numériques.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.51
ciel dégagé
le 21/07 à 18h00
Vent
2.38 m/s
Pression
1021.97 hPa
Humidité
62 %

Sondage