Chalon : nouveau rebondissement autour des menus sans porc

Publié le 19/10/2015 - 17:27
Mis à jour le 19/10/2015 - 17:28

Respect du "principe de laïcité" ou atteinte à la "fraternité" ? La fin des menus de substitution au porc dans les cantines de Chalon-sur-Saône a donné lieu lundi à une nouvelle passe d'armes devant le tribunal administratif de Dijon.

Cantine à Besançon. © Damien P.
Cantine à Besançon. © Damien P.

Une suppression au goût amer

Après un premier recours rejeté durant l'été, la Ligue de défense judiciaire des musulmans, association présidée par l'avocat Karim Achoui, a réclamé de nouveau en référé la suppression de la délibération du conseil municipal de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), supprimant les menus sans porc dans les restaurants scolaires.

"On dit aux enfants musulmans : 'Reprends deux fois des frites'. C'est du bricolage qui est proposé", a dénoncé l'un des avocats de l'association, Me Nicolas Gardères. "Bien sûr que les enfants ne vont pas mourir de faim mais dans une société démocratique, égalitaire, c'est aussi le problème de la fraternité", a-t-il poursuivi, estimant que les menus de substitution au porc dans les cantines relevait de "la doctrine de l'Etat depuis trente ans".

Une dcéision "savemment réfléchie", soutenue par Nicolas Sarkozy

À Chalon-sur-Saône, cette pratique avait cours depuis 1984. L'avocat de la municipalité, Me Philippe Petit, a défendu le "retour à la règle de droit" du maire (Les Républicains) Gilles Platret. "Le principe de laïcité consiste à ne pas prendre en compte les prescriptions religieuses et philosophiques et non pas à faire l'addition de toutes les demandes", a-t-il plaidé. Selon M. Platret, sa décision va "aboutir à quelques chose de moins stigmatisant qu'avant: la fin du fichage confessionnel et la fin du regroupement des enfants par pratiques alimentaires".

La décision du juge administratif Marc Heinis est attendue "d'ici la fin de la semaine". À la fin de l'audience, M. Heinis a dit avoir conscience de "l'enjeu très important" de cette affaire au "retentissement national". La prise de position du maire de Chalon avait déclenché une polémique, y compris dans son propre camp. Si plusieurs ténors de droite avaient pris leurs distances, le président des Républicains Nicolas Sarkozy avait soutenu l'édile chalonnais. Pour Me Achoui, "la décision de M. Platret est politique et savamment réfléchie".

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

« Évasion d’un détenu dangereux d’une maison d’arrêt » : exercice de sécurité pour les élèves de l’académie de Besançon

De façon régulière, les élèves et l’ensemble de la communauté éducative de l’académie de Besançon sont confrontés à un exercice académique d’entrainement au risque attentat-intrusion. Un nouvel exercice a été déclenché ce jeudi 2 décembre à 9 h 52 afin de tester la chaine d’alerte entre les structures scolaires, les directions des services départementaux de l'Éducation nationale (DSDEN) et le rectorat.

UBFC : 14 millions d’euros pour le projet de recherche sur les microbes « Harmi »

Le projet Harmi, porté par l’Université de Bourgogne Franche-Comté, fait partie des 15 lauréats de l’appel à projets national « ExcellenceS ». Il obtient ainsi 14 millions d’euros pour l’étude des microbes, qui doit permettre de mieux répondre aux enjeux de ce siècle.

La grève dans les crèches municipales de Besançon reconduite le 9 décembre

Plusieurs syndicats ont appelé à la grève lundi 29 novembre pour dénoncer une "pause méridienne de 45 minutes minimum entre 11h et 14h30" pour les agents travaillant dans les crèches municipales de Besançon. Une soixantaine de manifestants s'est réunie devant les locaux de Grand Besançon Métropole. Un nouveau préavis de grève a été déposé pour la journée du 9 décembre.

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...

Le niveau des CP et CE1 revenu à celui d’avant la crise sanitaire

Les parents d'élèves en classes de CP et CE1 vont pouvoir se rassurer ! Les élèves de ces niveaux-là ont réussi les évaluations qui ont été réalisée du 13 au 24 septembre derniers. Au niveau national comme dans l'académie de Besançon, les élèves ont des obtenu des résultats supérieurs à ceux obtenus à la rentrée 2019 voire 2018... Explications.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.71
chutes de neige
le 02/12 à 12h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
98 %

Sondage