Chalon : nouveau rebondissement autour des menus sans porc

Publié le 19/10/2015 - 17:27
Mis à jour le 19/10/2015 - 17:28

Respect du "principe de laïcité" ou atteinte à la "fraternité" ? La fin des menus de substitution au porc dans les cantines de Chalon-sur-Saône a donné lieu lundi à une nouvelle passe d'armes devant le tribunal administratif de Dijon.

cantine_4.jpg
cantine_4.jpg

Une suppression au goût amer

PUBLICITÉ

Après un premier recours rejeté durant l'été, la Ligue de défense judiciaire des musulmans, association présidée par l'avocat Karim Achoui, a réclamé de nouveau en référé la suppression de la délibération du conseil municipal de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), supprimant les menus sans porc dans les restaurants scolaires.

"On dit aux enfants musulmans : 'Reprends deux fois des frites'. C'est du bricolage qui est proposé", a dénoncé l'un des avocats de l'association, Me Nicolas Gardères. "Bien sûr que les enfants ne vont pas mourir de faim mais dans une société démocratique, égalitaire, c'est aussi le problème de la fraternité", a-t-il poursuivi, estimant que les menus de substitution au porc dans les cantines relevait de "la doctrine de l'Etat depuis trente ans".

Une dcéision "savemment réfléchie", soutenue par Nicolas Sarkozy

À Chalon-sur-Saône, cette pratique avait cours depuis 1984. L'avocat de la municipalité, Me Philippe Petit, a défendu le "retour à la règle de droit" du maire (Les Républicains) Gilles Platret. "Le principe de laïcité consiste à ne pas prendre en compte les prescriptions religieuses et philosophiques et non pas à faire l'addition de toutes les demandes", a-t-il plaidé. Selon M. Platret, sa décision va "aboutir à quelques chose de moins stigmatisant qu'avant: la fin du fichage confessionnel et la fin du regroupement des enfants par pratiques alimentaires".

La décision du juge administratif Marc Heinis est attendue "d'ici la fin de la semaine". À la fin de l'audience, M. Heinis a dit avoir conscience de "l'enjeu très important" de cette affaire au "retentissement national". La prise de position du maire de Chalon avait déclenché une polémique, y compris dans son propre camp. Si plusieurs ténors de droite avaient pris leurs distances, le président des Républicains Nicolas Sarkozy avait soutenu l'édile chalonnais. Pour Me Achoui, "la décision de M. Platret est politique et savamment réfléchie".

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Concours de plaidoiries : 10 lycéens de Bourgogne-Franche-Comté en finale régionale

Le Mémorial de Caen organise la 23e édition du Concours de plaidoiries des lycéens pour les droits de l'homme. Quatorze équipes de lycéens représentant les différentes régions de France se retrouveront pour la finale au Mémorial de Caen, le vendredi 24 janvier 2020. En attendant, place aux finales régionales le 18 décembre à Dijon avec deux élèves du lycée Saint-Jean de Besançon.

« Lutter contre le harcèlement scolaire doit être une ambition prioritaire » (A. Genevard)

Annie Genevard, députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale, a souhaité consacrer une journée au harcèlement scolaire le 5 décembre 2019. Elle invitera Nora Fraisse, mère d'une victime de harcèlement s'étant donnée la mort en 2013. Un ciné-Débat, ouvert à tous, se déroulera à 19h30 au théâtre l'Atalante de Morteau.

Un Bisontin, major de promotion du Master « Aménagement et Promotion immobilière » à Paris

Le groupe Espi (école supérieure des professions immobilières) organisait mardi 26 novembre 2019 au Théâtre Mogador à Paris sa soirée de remise de diplômes. Parmi les 500 nouveaux diplômés du Campus de Paris, un Bisontin, Louis Jeannot, a été reçu major de sa promotion en Master (Bac + 5) "Aménagement et Promotion Immobilière".

Nouvelle session de formation d’aides-soignants en 2020

Une nouvelle session de formation d’aides-soignants ouvrira mi-février 2020 pour 75 demandeurs d’emploi titulaires d’un baccalauréat professionnel SAPAT (Services aux personnes et aux territoires) ou ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne). La formation des stagiaires est prise en charge par la Région. Ils sont également rémunérés avec la garantie d’un emploi à la clef.

Semaine de l’apprentissage dans l’industrie : le pôle formation UIMM Franche-Comté ouvre ses portes !

PUBLI-INFO • Du 2 au 7 décembre 2019, le Pôle formation UIMM Franche-Comté ouvre ses portes sur tout le territoire franc-comtois pour inviter les jeunes et leurs familles à découvrir les métiers et la réalité l’industrie : un secteur qui propose des emplois qualifiés et bien rémunérés, des emplois qui ont du sens et qui intègrent les attentes des nouvelles générations, en termes de perspectives d’évolution, de formation et de conditions de travail. Rendez-vous à Besançon, Belfort, Dole, Exincourt, Gevingey et Vesoul !
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.42
couvert
le 11/12 à 3h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
56 %

Sondage