Clés USB douteuses : "Peu d'enfants devraient avoir été exposés aux images pornographiques"

Publié le 13/02/2014 - 14:06
Mis à jour le 14/02/2014 - 09:45

La municipalité de Besançon a annoncé ce jeudi 13 février le retrait de 2.000 clés USB éducatives et lancé une vaste opération d'information dans ses écoles, après avoir découvert que ces clés renvoyaient vers des sites pornographiques et vers un jeu de guerre ultra-violent.

photo.jpg
©

Dans le cadre d'un dispositif mettant à disposition des ordinateurs aux écoliers, la ville de Besançon avait transmis ces clés aux élèves de CE2. "Chaque année depuis 2002, on donne une clé USB dans laquelle il y a une quantité impressionnante de logiciels ludo-éducatifs ainsi que quelques liens sur lesquels les élèves peuvent cliquer pour aller vers des sites de jeux", a expliqué à l'AFP le directeur général des services de la ville, Patrick Ayache.

Mais "cette année, les noms de domaines de deux de ces sites ont été rachetés, de façon légale, par des sociétés peu scrupuleuses qui les utilisent pour la promotion de sites pour adultes", a-t-il fait savoir. Aucun image pornographique ou de contenus tendancieux n'est visible sur la clé USB, a également fait savoir la mairie dans un communiqué. "Il s'agit d'une forme de détournement légal, pervers et inadmissible", a également jugé la municipalité, qui se réserve le choix "d'engager d'éventuelles poursuites"

"Peu d'enfants devraient avoir été exposés, si le contrôle parental est activé sur les ordinateurs"

C'est un père de famille qui a fait samedi la découverte de ces deux sites douteux, avant d'en avertir la mairie. Celle-ci a ensuite décidé d'informer "au nom du principe de précaution" quelque 6.000 familles concernées. De fait, outre les 2.000 élèves de cette année, ceux des deux années précédentes, actuellement en CM1 et CM2, auraient été susceptibles d'accéder aux mêmes liens.

Selon M. Ayache, "peu d'enfants devraient avoir été exposés, si le contrôle parental est activé sur les ordinateurs". La ville de Besançon a également fait bloquer la diffusion des clés qui n'avaient pas encore été distribuées.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La 7e brigade blindée de l’armée de Terre implantée en Franche-Comté. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.43
légère pluie
le 01/12 à 15h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
98 %

Sondage