Comment va-t-on appeler les habitants du Territoire-de-Belfort ?

Publié le 07/02/2011 - 16:11
Mis à jour le 07/02/2011 - 16:11

France Bleu Belfort-Montbéliard (FBBM) a invité ce lundi ses auditeurs à donner un nom aux habitants du Territoire-de-Belfort, qui n’en ont pas actuellement, et soumettra vendredi les cinq premières propositions à un jury.

 ©
©
Les Terribelfortains, les Terrifortains, les Territériens, les Bélifortains, les Nord-Séquaniens ou encore les Lionceaux font partis des premiers noms proposés.
 
«L'idée est surtout de créer le débat. Historiquement le Territoire, qui est né en 1922, a une forte charge patriotique, notamment avec la résistance à la Prusse (durant la guerre de 1870). Pourtant, les habitants n'ont jamais eu de nom», a expliqué le rédacteur en chef de la radio, Yohan Nicolas.
 
«On s'engagera probablement à utiliser ce nom sur notre antenne», a-t-il ajouté. Les auditeurs sont invités à faire des propositions sur le site internet de la radio (www.bleubelfort.com) jusqu'à vendredi.
 
Cinq propositions seront présélectionnées et soumises dès vendredi au vote des internautes, qui représentera 50% de la décision finale, et au vote d'un jury d'une dizaine de personnalités du département qui comptera aussi pour 50%.
 
Parmi elles seront présents le maire de Belfort Etienne Butzbach (MRC), le député Damien Meslot (UMP), le président du Conseil général Yves Ackermann (PS), le président des Eurockéennes Jean-Paul Roland, un joueur du FC Sochaux (Ligue 1) ou encore des journalistes de France Bleu et du quotidien Le Pays. Le nom choisi sera rendu public à l'antenne le 18 février.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

Salon du chiot à Besançon : la Ville “pas favorable à ce type d’événement”

AJOUT RÉACTION VILLE • Ce week-end à Micropolis se tiendra le Salon du chiot, qui proposera la vente de chiots et de chatons. Un événement qualifié de "foire à la souffrance" par les associations engagées dans la défense du bien-être animal qui dénoncent l’organisation d’un tel salon et demande son annulation. Une pétition a été lancée en ligne...

Le projet de Maison des femmes pour l’égalité à Besançon se concrétise

Dans le cadre de la future Maison des femmes pour l’égalité qui sera implantée à Besançon, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Doubs et Solidarité Femmes organisent l'inauguration de l’association de préfiguration le dimanche 10 mars 2024 au Grand Kursaal de Besançon.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.41
couvert
le 01/03 à 15h00
Vent
3.63 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
59 %