Commission d'enquête sur le dopage : "On est sur la bonne voie mais la lutte sera longue"

Publié le 26/07/2013 - 16:43
Mis à jour le 02/08/2013 - 14:56

La commission d'enquête du Sénat, a réuni 138 personnes dont des responsables de 18 disciplines, des sportifs, des médecins d'équipes professionnels et des experts de la lutte antidopage. Le rapport, rendu public mercredi 24 juillet, avance 60 propositions pour lutter contre le dopage. Selon Jean-François Humbert, sénateur UMP du Doubs et président de la commission, "on est sur la bonne voie mais la lutte sera longue". Une loi devrait voir le jour à la fin de l'année.

DSC_9868.JPG
Jean-François Humbert, président de la commission d'enquête sur le dopage au Sénat - juillet 2013 ©alexane

Pas dope

PUBLICITÉ

« L’objectif était de remplir sept piliers pour permettre d’apporter des réponses contre ce fléau : connaître, prévenir, contrôler, analyser, sanctionner, pénaliser et coopérer » indique le président de la commission. 

La prévention auprès professionnels mais aussi les amateurs et les plus jeunes

La prévention était un des mots d’ordre de la commission d’enquête. Prévenir les sportifs de haut niveau mais aussi les plus jeunes et les non-licenciés. Pour Jean-François Humbert, « la prévention est très importante dans le dopage parce que le fait de se doper est mauvais pour la santé, c’est une question de santé publique ». « Les plus jeunes, qui choisissent pour modèle des sportifs, doivent être formés notamment à l’école. Aujourd’hui, ça ne sert à rien de pénaliser le sportif qui a gagné une grande compétition en 1998. Ce qu’il faut, c’est commencer la prévention à partir de maintenant ».

Le renforcement du contrôle inopiné

Lors de la commission d’enquête, le témoignage de plusieurs professionnels ont révélé que les contrôles inopinés se faisaient très rares. Par exemple, aucun des trois premiers joueurs et joueuses mondiales en tennis n’ont fait l’objet de plus de trois contrôles inopinés sur 334 contrôles au sein de la Fédération International de Tennis. Jean-Pierre Verdy, directeur du département des contrôles de l’Agence de lutte contre le dopage (AFLD) : « actuellement, lorsqu’on effectue un contrôle à 6h00 du matin, on entend toutes les chasses-d’eau fonctionner dans les chambres, on ne recueille jamais la première miction alors que c’est celle qui nous intéresse. Certains sportifs sortent même de leur chambre avec un coton sur le bras. » Des témoignages surprenants dont la comission tient compte puisque les contrôles inopinés seront renforcés.

Fin du dopage ? Ce n’est pas pour demain !

« Malheureusement, le dopage, c’est général » d’après Jean-François Humbert, « on en voit même au curling, à la pétanque et au tir-à-l’arc ! ». Le dopage n’améliore pas uniquement la forme physique mais favorise aussi la concentration, la maîtrise du rythme cardiaque, évite les tremblements etc. Il y a donc peu de sports où le dopage n’est pas passé.  

Au-delà du dopage au sein des équipes, il y a le marché qui l’encadre, notamment chez les fabricants : « il y a toujours un temps d’avance chez les fabricants de dope que chez les fabricants de tests anti-dopage. Voilà pourquoi la fin du dopage, ce n’est pas pour demain, ce sera très compliqué. Les progrès de la sciences font que ça complique encore le problème du dopage ».

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.47
peu nuageux
le 18/08 à 12h00
Vent
4.45 m/s
Pression
1010.25 hPa
Humidité
51 %

Sondage