Concours National de la Résistance et de la Déportation : "Vous êtes des sentinelles vigilantes qui luttent contre la déshumanisation"

Publié le 11/05/2017 - 10:03
Mis à jour le 12/05/2017 - 10:10

La remise des prix du concours national de la Résistance et de la Déportation de l’académie de Besançon s’est tenue ce mercredi 10 mai 2017 au Rectorat. 2 320 collégiens, lycéens et détenus de la maison d’arrêt de Lons-le-Saunier y ont participé cette année…

Ambiance solenelle. La cinquantaine de lauréats et les professeurs à l’écoute, Jean-François Chanet, le recteur de l’académie de Besançon, donne le ton : "Vous êtes des sentinelles vigilantes qui luttent contre la déshumanisation.”  Et d'ajouter : “le danger que de telles situations se reproduisent existe toujours aujourd’hui.”

2 320 "sentinelles vigilantes"

Les sentinelles, ce sont les participants au concours : tous collégiens, lycéens ou détenus à la maison d’arrêt de Lons-le Saunier. Séparés par niveaux, ils ont choisi entre participer individuellement à un concours écrit ou mener à bien un projet de groupe. Cette année, les 2 320 inscrits de l’académie de Besançon ont travaillé sur “la négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi”.

Des motivations diverses 

A chacun ses motivations. Certains sont passionnés par le sujet à l’instar de Zoé Jeanpetit, en troisième au collège Sainte Marie de Belfort : “C’est un sujet qui me passionne, je regarde souvent des documentaires et des reportages sur le sujet". 

Jeanne Izing, élève de terminale dans ce même lycée, a participé à ce concours pour "enrichir sa culture personnelle et son expérience". Les lauréats ont eu l’occasion de partir trois jours en Pologne pour découvrir Cracovie et les camps de concentration et d'extermination d’Auschwitz et Birkeneau. Ils devraient aussi rencontrer un ancien déporté le mois prochain.

Info + 

Créé en 1961 au niveau national par le ministre de l’éducation nationale de l’époque, ce concours rassemble chaque année entre 35.000 et 60.000 élèves à travers la France. Il a pour objectif de perpétuer chez les jeunes générations la mémoire de la Résistance et de la Déportation. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Classement des collèges de France : quels sont les meilleurs établissements de Besançon ?

Après les résultats du brevet, c'est au tour des collèges d'être évalués par le magazine L’Etudiant qui a publié le 18 juillet 2024 le classement 2024-2025 des meilleurs collèges de France. À Besançon, les notes des établissements vont de A (meilleure note) à E (moins bonne note). Quels sont les meilleurs établissements ? Réponses.

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Le taux de réussite au brevet en baisse dans l’académie de Besançon

Comme au niveau national, le taux de réussite au brevet est en baisse dans l’académie de Besançon avec un taux, toutes séries et tous candidats confondus qui s’élève à 85,4 % pour la session 2024. Soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2023. Voici les résultats plus en détail communiqués par le rectorat de Besançon.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

Législatives 2024 : la présidente de l’université de Franche-Comté appelle à ”rejeter” le Rassemblement national

La présidente de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, a partagé un communiqué le 1er juillet 2024 signé de France Universités, de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CdeÞ), de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Conférences des directeurs des écoles françaises de management (CDEFM) appelant à dire ”non” au Rassemblement national au deuxième tour des élections législatives anticipées le 7 juillet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.12
couvert
le 23/07 à 09h00
Vent
2.68 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
87 %