Condamné pour viol et agressions sexuelles sur des fillettes

Publié le 19/09/2013 - 20:52
Mis à jour le 19/09/2013 - 20:52

Un jeune homme de 23 ans a été condamné à quatre ans de prison par la cour d'assises du Doubs, ce jeudi 19 septembre 2013, pour avoir agressé sexuellement les deux filles de sa cousine aujourd'hui âgées de 12 et 13 ans et violé l'une d'elles.

ASSISES DU DOUBS

PUBLICITÉ

Pendant plusieurs années et à de nombreuses reprises, ce jeune homme solitaire et immature a profité des visites en famille pour abuser des fillettes, à l’abri des regards. « Il me disait tu n’en parles pas sinon je vais aller en prison. Moi je ne savais pas que c’était mal, je ne me rendais pas compte », a déclaré la plus jeune lors de l’audience qui s’est tenue devant la cour d’assises du Doubs mercredi et jeudi.

Fin 2010, les deux sœurs avaient fini par trouver la force de raconter les actes dont elles étaient victimes et leurs parents avaient déposé plainte au commissariat de Besançon.

L’accusé, qui s’excuse « des choses horribles (qu’il) n’aurais jamais dû faire », a reconnu les faits. D’après l’expert psychiatre, le jeune homme, déjà été condamné en 2010 pour des attouchements sur un enfant gardé par sa mère, assistante maternelle, a entrepris une thérapie et semble prendre conscience de sa déviance et de la gravité de ses actes.

L’avocate générale a requis une peine de cinq ans de prison dont trois avec sursis et à l’encontre de l’accusé et les jurés du Doubs sont allés au delà en lui infligeant quatre ans de prison et cinq ans de suivi socio-judiciaire à sa sortie, avec interdiction d’entrer en contact avec des mineurs et obligation de poursuivre ses soins.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.41
partiellement nuageux
le 14/10 à 18h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1010.13 hPa
Humidité
74 %

Sondage