Conseil régional: l’entrée en matière sans dérapage de Marie-Guite Dufay

Publié le 29/03/2008 - 12:45
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:37

La nouvelle présidente de la Région s'est montrée ouverte sur la forme mais sans concessions sur le fond.

edgar_faure_015.jpg
Une cérémonie a été organisée à l’occasion du 20e anniversaire de la mort d’Edgar Faure. A droite, son ancienne épouse, au centre deux petites-filles et à gauche une fille du «pré
PUBLICITÉ

Jean-François Humbert, leader de l\’opposition UMP au conseil régional, n\’a pas laissé beaucoup de temps à la nouvelle présidente, Marie-Guite Dufay (PS), pour prendre ses marques.
«Vous nous réunissez aujourd\’hui pour la première fois depuis votre installation sur un ordre du jour limité dans son contenu», a déclaré le sénateur Humbert en se demandant s\’il s\’agissait d\’un «tour de chauffe».
Table présidentielle ouverte«Nous avons approfondi les rapports que vous nous soumettez pour discerner les prémices d\’un changement. Je dois à la vérité de dire que si une amélioration existe, elle est ténue, tellement ténue que nous la cherchons toujours», a insisté Jean-François Humbert.
Marie-Guite Dufay n\’a pas été déstabilisée pour autant et a fait défiler les rapports tout en donnant la parole à celui qui voulait bien la prendre.
Autre signe d\\ouverture, l\’invitation de deux élus UMP à la table présidentielle (Jean Burdeyron et Michel Raison). Un petit signe, certes, mais qui traduit la volonté de la présidente de décrisper les relations entre majorité et opposition, souvent marquée, jusque là, par les rivalités personnelles entre Jean-François Humbert et Raymond Forni. Le premier n\’ayant jamais digéré sa défaite de 2004 et le second se sentant quelque peu à l\\\’étroit à la présidence de la Région après son passage au perchoir de l\’Assemblée nationale.
Deux dossiers ont particulièrement attiré l\’attention des conseillers régionaux. Le pouvoir d\\\’achat étant un sujet sensible, un débat s\’est engagé sur l\’évolution des prix des cantines dans les lycées. Le prix des tickets est fixé par les conseils d\’administration des établissements (entre 3,5 et 5 euros en Franche-Comté) et l\\\’augmentation du prix de certains aliments incite les lycées à répercuter ces évolutions.
La transparence sur les routes
«Nous devons fixer un seuil maximum, soit 2,3%, ne pouvant être dépassé par les CA», a précisé Alain Fousseret, vice-président Vert. Jean-Yves Lehmann (UMP) a estimé au nom de l\’opposition que cette manière de faire ouvrait la porte à des augmentations qui allaient peser sur le budget des ménages. «Il faut attendre la rentrée prochaine pour voir comment les choses vont évoluer», a suggéré, sans succès, l\’élu UMP.
Le financement des équipements routiers a constitué le deuxième sujet de poids. «Il y a un manque de transparence sur le problème des routes qui ne sont pas de notre domaine de compétence et qui mettent en jeu 91 millions d\’euros sans que l\’on sache comment l\’Etat va se positionner», a estimé Marie-Guite Dufay.
Un débat nourri sans vote s\’est prolongé sur le sujet. Le signe que cette mise à plat initiée par la présidente était opportune. Même Yves-Marie Lehmann a souscrit à la volonté de Marie-Guite Dufay de nouer avec l\’Etat «un partenariat exigeant».
Et, cerise sur le gâteau, un voeu proposé par la majorité PS-Verts relatif au respect des droits de l\’homme pour le peuple tibétain, a été adopté à l\’unanimité après quelques précisions apportées par Jean-François Humbert très engagé sur ce sujet et qui a finalement reconnu que «les choses changent».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour à 14h14 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14
couvert
le 15/10 à 0h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1009.77 hPa
Humidité
83 %

Sondage