Contre les projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté, un rassemblement prévu le 15 novembre 2019

Publié le 12/11/2019 - 10:54
Mis à jour le 12/11/2019 - 10:30

Suite à l’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que du projet Europa City dans le Val d’Oise jeudi dernier, Europe Ecologie les Verts croient plus que jamais à l’arrêt des projets de Center Parcs en Bourgogne Franche-Comté. Le parti écologiste appelle au rassemblement devant le Conseil régional à Dijon le 15 novembre 2019.

©Center Parcs/Facebook © ©Center Parcs/Facebook
©Center Parcs/Facebook © ©Center Parcs/Facebook

Communiqué

"Après l’abandon d’un autre projet contesté lui aussi à juste titre, celui de l’aéroport de Notre-Dame- des-Landes, un second chantier a été stoppé par l’exécutif depuis le début du quinquennat.

Jeudi dernier, en effet, le gouvernement a renoncé à Europa City, ce projet de mégacomplexe de loisirs et de commerce censé ouvrir en 2027 dans le Val-d’Oise, que ses promoteurs présentaient eux-mêmes comme... un futur « Dubaï aux portes de Paris ».

Dès le lancement de ce projet pharaonique, les militants et les élus écologistes ont fait preuve d’un engagement sans faille contre Europa City.

Si nous nous réjouissons que le gouvernement ait annoncé l’abandon de ce grand centre commercial devenu symbole de l’artificialisation des terres agricoles, notre combat n’est hélas pas fini. Les écologistes restent mobilisés pour qu’aucun aménagement ne soit construit sur ces bonnes terres agricoles.

En Bourgogne Franche-Comté, le Groupe Pierre & Vacances tente d’implanter deux « Center Parcs » , fortement consommateurs d’eau, d’énergie et impactant pour la faune et la flore. Présentés comme « touristiques », ces projets séduisent malheureusement des élus locaux qui, insensibles aux enjeux écologiques et aveuglés par les promesses du Groupe en termes d’emploi, les soutiennent et se montrent même disposés à les subventionner généreusement avec des fonds publics.

EELV estime que ce n’est pas aux contribuables de financer les projets d’une société privée déficitaire depuis cinq ans, qui ne parvient à poursuivre sa fuite en avant qu’avec le concours de l’argent public distribués sans discernement par ceux qui devraient plutôt le consacrer à des projets d’intérêt général et prioritaires.

Le vendredi 15 novembre, le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté se réunira en plénière pour discuter et voter les orientations budgétaires à son ordre du jour, mais aussi faire une déclaration sur le tourisme. Les militants et élus d’EELV seront au rendez-vous, auprès des opposants aux Center- Parcs, pour dire que la Bourgogne Franche-Comté mérite mieux que cette version contemporaine des usines à gaz de sinistre mémoire : les bulles d’air chauffées en toute saison à 29 °C du Groupe Pierre & Vacances sur des hectares de forêts rayées de la carte.

Pour Europa City, comme pour Notre-Dame-des-Landes, seule l’union a fait la force. Elle a permis d’enterrer définitivement des projets aussi inutiles qu’écologiquement dévastateurs.

EELV appelle donc toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas de ces « Center Parcs » à se mobiliser ce jour-là afin de faire comprendre une bonne fois pour toutes que la Bourgogne Franche-Comté ne doit pas être une énième terre de chasse aux subventions pour le Groupe Pierre & Vacances."

Claire Mallard, Cécile Prudhomme et Philippe Chatelain pour la coordination EELV Bourgogne Franche- Comté

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Législatives 2024 : trouvez les candidats dans votre circonscription en Franche-Comté

Voici la liste de toutes les candidates et de tous les candidats à la députation lors des élections législatives anticipées qui se tiendront les dimanche 30 juin et 7 juillet suite à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République au vu de la victoire du Rassemblement national en France le 9 juin dernier.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.66
légère pluie
le 19/06 à 0h00
Vent
0.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
90 %