Corse, déchéance de la nationalité : Chevènement réagit aux sujets chauds de fin d'année

Publié le 30/12/2015 - 10:18
Mis à jour le 30/12/2015 - 10:20

Sur I-Télé, Jean-Pierre Chevènement a jugé mercredi que la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme était une mesure "symbolique" non dissuasive mais importante "du point de vue des valeurs".  Sur le dossier Corse, l'ancien ministre a affirmé que que les républicains devaient "combattre les nationalistes aussi bien que le Front national"

dsc_5032.jpg
Jean-Pierre Chevènement ©roman mCi
PUBLICITÉ

« Si on prend la lutte contre le terrorisme, on peut dire qu’elle n’est pas nécessaire, parce qu’effectivement, les gens qui se font sauter au milieu d’une foule innocente ne se laisseront pas dissuader par la perspective du retrait de leur passeport », a déclaré l’ancien ministre de la Défense puis de l’Intérieur sur I-Télé, qualifiant les jihadistes de « sauvageons ».

« Mais si on place dans la perspective de la réussite l’intégration, (…) c’est important pour faire prendre au sérieux la question de la nationalité », a-t-il poursuivi. « C’est une mesure symbolique, qui ne concernera que quelques dizaines de cas, mais les mesures symboliques ont une importance du point de vue des valeurs (…) Être Français, c’est un plébiscite de tous les jours », a-t-il dit, citant le philosophe et historien Ernest Renan, auteur du célèbre discours « Qu’est-ce qu’une nation? »

  • Le projet de réforme constitutionnelle adopté par le Conseil des ministres le 23 décembre, qui prévoit l’inscription de l’état d’urgence et l’élargissement de la déchéance de nationalité aux binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme, sera examiné à l’Assemblée à partir du 3 février.

Corse: les républicains doivent « combattre les nationalistes aussi bien que le FN »

Par ailleurs,  Jean-Pierre Chevènement a affirmé que les républicains devaient « combattre les nationalistes aussi bien que le Front national », estimant que ces premiers avaient « toujours porté des mots d’ordre xénophobes », après un week-end marqué par des dérapages racistes à Ajaccio.

« Je pense qu’ils (les nationalistes, NDLR) ont toujours porté des mots d’ordre qui étaient des mots d’ordre xénophobes. Je ne dis pas tous, mais souvent », a déclaré l’ancien ministre de l’Intérieur, interrogé sur l’existence ou non de liens entre le nationalisme corse et les actes xénophobes perpétrés à Ajaccio ce week-end.

M. Chevènement a cité les inscriptions « arabi fora » (« les Arabes dehors ») « écrit(es) sur les murs de l’île depuis fort longtemps ». « Quand on est républicain, on ne l’est pas à moitié, on doit combattre les nationalistes aussi bien que le Front national », a-t-il poursuivi.

Dans une interview à L’Opinion publié lundi, l’ancien ministre a reproché à l’État de n’avoir « jamais fait barrage au nationalisme corse ». L’actuel ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve effectue ce mercredi 30 décembre 2015 une visite à Ajaccio.

  • Depuis les premières violences l’après-midi du 24 décembre (une école saccagée, des incendies de palette…) et le « guet-apens » tendu aux pompiers la nuit de Noël, le quartier populaire des Jardins de l’Empereur a été le théâtre de plusieurs manifestations au cours desquelles ont été proférés des slogans racistes tels que « Arabi fora » (les Arabes dehors).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.89
ciel dégagé
le 16/10 à 6h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %

Sondage