Création d’un conseil pour le droit et devoir des familles

Publié le 07/04/2022 - 14:00
Mis à jour le 07/04/2022 - 11:51

Lors de la conférence de presse consacrée aux sujets exposés lors du Conseil municipal du 7 avril 2022, Benoît Cypriani, adjoint à la tranquillité publique, a annoncé la création d’un conseil pour le droit et le devoir des familles (CDDF). Le but ? Agir contre le décrochage des jeunes en accompagnant plus largement les familles…

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

L’adjoint à la tranquillité publique tient tout de suite à rassurer sur ce nouveau dispositif : "Il ne s’agit pas d’un tribunal, mais d'un organise d’échange et de concertation. Il n’est pas obligatoire et nécessite l’adhésion et l’engagement volontaire des familles".

Un dispositif de plus ?

Pour Anne Vignot, la maire de Besançon, ce dispositif va plus loin (ou du moins complète) que les programmes existants ("rappel à l’ordre" et "cellules individualisées") : "Si ce système a été mis en place, c’est pour créer une cohérence, et être plus efficace dans l’action", souligne-t-elle.

Concrètement, l’Éducation national peut signaler un enfant qui manque de régularité l’école. Elle peut demander de l’aide et réunir le conseil si la famille veut bien participer. Autres cas possibles, des agents de la Ville ou des policiers municipaux voyant des jeunes "abandonnés" à leur sort dans la rue. Ils peuvent aussi signaler ces cas : "On essaye ensuite de voir les parents", explique Benoît Cypriani qui précise que "l’instance ne se réunira pas pour rien", seulement "si des cas sont signalés".

Infos +

Le conseil réunira des acteurs de la Ville de Besançon, du conseil départemental, de l’Éducation nationale et de possibles partenaires associatifs). Ils se réuniront au cas par cas. Ce dispositif est obligatoire pour les villes de 50.000 habitants.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.56
nuageux
le 24/04 à 6h00
Vent
1.84 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
89 %