Création d’un conseil pour le droit et devoir des familles

Publié le 07/04/2022 - 14:00
Mis à jour le 07/04/2022 - 11:51

Lors de la conférence de presse consacrée aux sujets exposés lors du Conseil municipal du 7 avril 2022, Benoît Cypriani, adjoint à la tranquillité publique, a annoncé la création d’un conseil pour le droit et le devoir des familles (CDDF). Le but ? Agir contre le décrochage des jeunes en accompagnant plus largement les familles…

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

L’adjoint à la tranquillité publique tient tout de suite à rassurer sur ce nouveau dispositif : "Il ne s’agit pas d’un tribunal, mais d'un organise d’échange et de concertation. Il n’est pas obligatoire et nécessite l’adhésion et l’engagement volontaire des familles".

Un dispositif de plus ?

Pour Anne Vignot, la maire de Besançon, ce dispositif va plus loin (ou du moins complète) que les programmes existants ("rappel à l’ordre" et "cellules individualisées") : "Si ce système a été mis en place, c’est pour créer une cohérence, et être plus efficace dans l’action", souligne-t-elle.

Concrètement, l’Éducation national peut signaler un enfant qui manque de régularité l’école. Elle peut demander de l’aide et réunir le conseil si la famille veut bien participer. Autres cas possibles, des agents de la Ville ou des policiers municipaux voyant des jeunes "abandonnés" à leur sort dans la rue. Ils peuvent aussi signaler ces cas : "On essaye ensuite de voir les parents", explique Benoît Cypriani qui précise que "l’instance ne se réunira pas pour rien", seulement "si des cas sont signalés".

Infos +

Le conseil réunira des acteurs de la Ville de Besançon, du conseil départemental, de l’Éducation nationale et de possibles partenaires associatifs). Ils se réuniront au cas par cas. Ce dispositif est obligatoire pour les villes de 50.000 habitants.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Bourgogne Franche-Comté : un dispositif d’accueil personnalisé à destination des étudiants ukrainiens 

Les étudiants ukrainiens bénéficiaires de la protection temporaire, dispositif mis en place par l’Union européenne, sont accueillis au sein des résidences du Crous Bourgogne-Franche-Comté qui a mis en place un accompagnement personnalisé de ces étudiants, a-t-on appris dans un communiqué du 5 mai 2022. A ce jour, 14 étudiants ukrainiens sont accueillis à Dijon.

Inclusion professionnelle par le sport : le Crédit Agricole Franche-Comté signe un partenariat avec l’Apels

Ce jeudi 28 avril, le directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté, Franck Bertrand a signé officiellement un partenariat avec l’Agence pour l’éducation par le sport (APELS) afin de mettre en place un programme qui permettra “d’accompagner les jeunes, par le sport, jusqu’au monde du travail et leur donner des portes d’entrées vers des entreprises du territoire franc-comtois”.

UBFC : 4 présidents d’agglomérations de Franche-Comté exigent « le respect des accords politiques »

Dans un communiqué commun du 26 avril 2022, Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Damien Meslot, président de Grand Belfort, Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard et Alain Chrétien, président de Vesoul Agglo s’unissent pour exiger du président de l’Université de Bourgogne et du président de Grand Dijon "le respect des accords politiques en matière d’enseignement supérieur et de recherche". Explications.

La demande de bourse à faire jusqu'au 15 mai !

Pour les étudiants qui commencent ou poursuivent leurs études dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2022 souhaitant bénéficier d’une bourse et/ou d’un logement en résidence universitaire, ils ont jusqu'au 15 mai 2022 pour remplir leur Dossier Social Étudiant (DSE). Au-delà de cette date, le dossier sera traité plus tardivement...
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.1
nuageux
le 17/05 à 6h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
97 %

Sondage