Alerte Témoin

Crues : dégâts dans les champs dans l'Aube, le Doubs, l'Eure et en Ile-de-France (FNSEA)

Publié le 27/01/2018 - 09:47
Mis à jour le 27/01/2018 - 09:47

Les cultures dans l'Aube, le Doubs, l'Eure et en Ile-de-France sont particulièrement touchées par les crues ce mois de janvier, en particulier celles de colza, a indiqué ce vendredi 27 janvier 2018 au soir le syndicat FNSEA, qui demande que "la solidarité" se mette "vite" en place.

02inondationcrueDoubs001.JPG
©Alexane Alfaro

De nombreuses terres agricoles, dont celles qui ont déjà été semées en colza de printemps, ont été immergées soit par des crues, soit en recevant l'excédent d'eau des rivières afin de réduire l'impact des inondations en amont des grandes villes.

"Conscients du rôle essentiel que jouent leurs terres dans la politique de gestion du risque inondation, les agriculteurs s'engagent pleinement dans la solidarité de l'amont vers l'aval qui néanmoins n'est pas sans conséquences sur leurs cultures", souligne la FNSEA dans un communiqué.

Le syndicat demande que les "travaux" engagés après les crues exceptionnelles de 2016 "aboutissent" afin que "les agriculteurs soient indemnisés à la hauteur du service qu'ils rendent à la société".

"Dans un contexte de changement climatique, qui engendre des inondations de
plus en plus intenses et dont la fréquence pourrait augmenter dans les années
à venir, il est urgent de soutenir les agriculteurs dans leur mission de solidarité", ajoute le texte en espérant que les "exploitations concernées" par les inondations soient soutenues.

A Paris, la Seine atteignait 5,61 mètres au Pont d'Austerlitz vendredi vers 14H, la plupart des voies sur berges étant largement inondées et la navigation interdite sur toute la Seine amont. Les quatre lacs-réservoirs du bassin du fleuve étaient remplis vendredi à 94% de leur capacité normale.

Dans le bassin de la Seine, l'Yonne était également confrontée à des crues importantes, tandis qu'en Seine-Maritime et dans l'Eure, plus de 30.000 habitants étaient privés d'eau potable vendredi matin. Par ailleurs la Saône, qui voit arriver les eaux du Doubs, est en vigilance rouge depuis lundi.
 

(Source AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Canicule : il est interdit de se baigner dans les lacs et les rivières

Conseils • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

Risques d’incendies dans le Jura : les consignes de la préfecture

Département le plus boisé de la région, le département du Jura est un de celui qui a le plus à craindre des feux de forêt alors que le retour d'une canicule est annoncé d'ici la fin de la semaine. La préfecture du Jura appelle à la vigilance et insiste sur les consignes à respecter pour éviter les feux de forêt.

Canicule : le Doubs et le Jura passent en vigilance orange

Météo France a placé les départements du Doubs et du Jura en vigilance orange canicule ce jeudi après-midi. Cette vigilance est valable jusqu'à vendredi 31 juillet à 16 heures. Les températures peuvent encore s'élever un peu en fin d'après-midi pour atteindre leur valeur maximale de la journée. Vendredi, le pic de chaleur atteindra son apogée sur les 13 départements en vigilance orange.

36, 37, 38°C à l’ombre… Ces prochaines journées seront très chaudes en Franche-Comté, la pluie de retour samedi

Une nouvelle vague de chaleur envahit l'Hexagone dès ce jeudi 30 juillet 2020. Même si la Franche-Comté ne fait pas partie des régions les plus touchées, le mercure va grimper très haut selon les prévisions de Météo France. La pluie devrait être de retour à partir de samedi…

Sécheresse : restrictions d’eau dans six départements de Bourgogne-Franche-Comté

Le département du Territoire de Belfort a pris mercredi des mesures de restriction de l'usage de l'eau, à l'instar de cinq autres départements de Bourgogne-Franche-Comté déjà touchés par la sécheresse, a-t-on appris auprès des préfectures. Après la Saône-et-Loire, la Côte-d'Or, l'Yonne, le Doubs et la Haute-Saône, le Territoire de Belfort est le sixième des huit départements de la région à prendre des mesures de restriction d'eau en raison de la sécheresse, et ce "pour une durée de deux mois", a indiqué la préfecture terrifortaine.

La présence du loup confirmée dans le Charolais

Depuis le 25 juin, 9 troupeaux auraient été attaqués par un grand prédateur dans 6 communes du Charolais (Viry, Vendenesses-les-Charolles, Mornay, Marizy, Martigny-le-comte, Beaubery) ; 33 ovins auraient été tués et 13 blessés. Les agents de l’Office Français de la Biodiversité ont installé plusieurs pièges photographiques sur les lieux des attaques et ont permis de confirmer la présence du loup, apprend-on dans un communiqué de la préfecture de Saône-et-Loire mercredi 29 juillet 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     23.92
    ciel dégagé
    le 05/08 à 12h00
    Vent
    5.28 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    28 %

    Sondage