Crues : dégâts dans les champs dans l'Aube, le Doubs, l'Eure et en Ile-de-France (FNSEA)

Publié le 27/01/2018 - 09:47
Mis à jour le 27/01/2018 - 09:47

Les cultures dans l'Aube, le Doubs, l'Eure et en Ile-de-France sont particulièrement touchées par les crues ce mois de janvier, en particulier celles de colza, a indiqué ce vendredi 27 janvier 2018 au soir le syndicat FNSEA, qui demande que "la solidarité" se mette "vite" en place.

02inondationcrueDoubs001.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

De nombreuses terres agricoles, dont celles qui ont déjà été semées en colza de printemps, ont été immergées soit par des crues, soit en recevant l’excédent d’eau des rivières afin de réduire l’impact des inondations en amont des grandes villes.

« Conscients du rôle essentiel que jouent leurs terres dans la politique de gestion du risque inondation, les agriculteurs s’engagent pleinement dans la solidarité de l’amont vers l’aval qui néanmoins n’est pas sans conséquences sur leurs cultures », souligne la FNSEA dans un communiqué.

Le syndicat demande que les « travaux » engagés après les crues exceptionnelles de 2016 « aboutissent » afin que « les agriculteurs soient indemnisés à la hauteur du service qu’ils rendent à la société ».

« Dans un contexte de changement climatique, qui engendre des inondations de
plus en plus intenses et dont la fréquence pourrait augmenter dans les années
à venir, il est urgent de soutenir les agriculteurs dans leur mission de solidarité », ajoute le texte en espérant que les « exploitations concernées » par les inondations soient soutenues.

A Paris, la Seine atteignait 5,61 mètres au Pont d’Austerlitz vendredi vers 14H, la plupart des voies sur berges étant largement inondées et la navigation interdite sur toute la Seine amont. Les quatre lacs-réservoirs du bassin du fleuve étaient remplis vendredi à 94% de leur capacité normale.

Dans le bassin de la Seine, l’Yonne était également confrontée à des crues importantes, tandis qu’en Seine-Maritime et dans l’Eure, plus de 30.000 habitants étaient privés d’eau potable vendredi matin. Par ailleurs la Saône, qui voit arriver les eaux du Doubs, est en vigilance rouge depuis lundi.
 

(Source AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Décathlon Besançon : des passionnés et des produits « héros » pour vivre l’été

Décathlon Besançon : des passionnés et des produits « héros » pour vivre l’été

Publi-info • Chez Décathlon, parce que les salariés sont des passionnés de sports, parce qu’on sait innover et créer en écoutant des sportifs tout aussi passionnés, des produits adaptés à vos besoins vous sont proposés dans une très large palette de sports. En ce début d’été, qui plus est période de soldes, voici la parade des héros, du maillot de bain pour surfeuses, aux chaussures des joggeurs, en passant par un kit de tir à l’arc.

L’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté installée à Besançon

L’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté installée à Besançon

Le premier conseil d’administration de l’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté, une des premières en France, a été installé ce lundi 8 juillet à Besançon par Bernard Schmeltz, le préfet de région, en présence de Frédérique Colas, vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique et de l'environnement et d’Anne-Laure Borderelle, directrice régionale de l’Agence française pour la Biodiversité (AFB).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.48
ciel dégagé
le 17/07 à 18h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1013.21 hPa
Humidité
55 %

Sondage