D'autres fruits et légumes échappent finalement à l'interdiction des emballages plastiques

Publié le 22/06/2023 - 12:02
Mis à jour le 22/06/2023 - 09:01

Plusieurs fruits et légumes supplémentaires pourront continuer à être commercialisés avec des emballages plastiques, selon un décret publié ce mercredi 21 juin 2023, qui rallonge la liste par rapport au plus ambitieux projet de texte soumis à consultation publique fin 2022.

 © Dawnfu/Pixabay
© Dawnfu/Pixabay

La salade, les asperges, les brocolis, les pommes de terre primeur, les carottes primeur et les cerises reviennent ainsi sur la liste des produits exemptés, aux côtés de, par exemple, la mâche, les endives, champignons, épinards, framboises, fraises ou encore les myrtilles. Pourront également être emballés dans du plastique les graines germées, cerises, cassis, groseilles.

Au total, le décret liste 29 fruits ou légumes exemptés, en plus des "fruits mûrs à point" qui sont "vendus au consommateur final à pleine maturité" et les graines germées.

Un "risque de détérioration" ?

L'exemption est accordée en raison du "risque de détérioration" si ces produits sont vendus en vrac, selon le texte officiel, qui vient remplacer un premier décret annulé en décembre dernier par le Conseil d'Etat.

Paru en octobre 2021, il interdisait depuis le 1er janvier 2022 la commercialisation sous emballage plastique d'un certain nombre de fruits et légumes frais non transformés (à l'exception de ceux conditionnés en lots de plus de 1,5 kg), tout en fixant des tolérances d'exemption à cette règle jusqu'en juin 2026 pour certains aliments particulièrement fragiles.

Or ce calendrier progressif et un certain nombre de ces dérogations ont été jugés illégaux par le Conseil d'Etat, saisi notamment par les industriels du plastique.

Le gouvernement avait alors soumis un nouveau texte à consultation publique, raccourcissant considérablement la liste des fruits et légumes qui pourraient conserver des emballages plastiques. Mais contrairement au décret annulé, les exemptions sont cette-fois définitives.

Dans tous les cas, les fruits et légumes qui ne sont pas exemptés se voient par ailleurs accorder un délai, jusqu'au 31 décembre 2023, "afin de permettre l'écoulement des stocks d'emballages".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Pancartes et affiche anti-migrants : ”Le moment est grave pour toutes les femmes françaises” selon le collectif Némésis

Suite au dépôt de plainte et pendant a garde à vue de l’une de ses militantes ayant brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors" et installé une affiche sur une façade, le collectif Némésis a publié un communiqué le 9 avril 2024 dans lequel il parle de ”véritable persécution”.

Recette du week-end : Brochettes de poulet à l’asiatique et au morbier

Pour ce week-end des 6 et 7 avril 2024, puisque la météo est au beau fixe, on vous propose de sortir dès à présent le barbecue ou presque ! On vous propose une recette de saison donc mais avec une touche locale bien sûr, pour cette recette de brochettes de poulet à l'asiatique et au morbier aop. 

Exploitation de l’aéroport Dole-Tavaux : une association dépose une requête au tribunal administratif

Serre Vivante, association de protection de la nature, a déposé, auprès du tribunal administratif de Besançon, une requête à l'encontre de la décision de la Direction de la sécurité de l'aviation civile Nord Est autorisant la société Edeis à exploiter l'aérodrome de Dole-Tavaux, a-t-on appris samedi 30 mars 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.3
couvert
le 14/04 à 0h00
Vent
1.68 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
92 %