Dernie?re ligne droite aux Andiers : 900 arbustes plante?s sur le site de la pe?pinie?re

Publié le 17/11/2016 - 08:58
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:03

Ame?nage? il y a deux ans par le Grand Besanc?on et ses partenaires, le site des Andiers accueille une pe?pinie?re marai?che?re en agriculture biologique (sur 6 ha) et les Jardins de Cocagne (sur 10 ha). D’importants travaux d’ame?nagement paysager, engage?s au printemps 2016, s’y ache?veront dans quelques jours.

Dernie?re ligne droite pour les e?le?ves du CFPPA de Chateaufarine les 22 et 24 novembre : 900 arbustes seront plante?s a? la pe?pinie?re des Andiers, haies coupe-vent et haies fruitie?res. Au total, 1,3 km de haies arbustives auront e?te? plante?es depuis le mois de mars : 2 100 plants de 55 essences diffe?rentes. Des espe?ces locales : e?rables, champe?tres, aube?pines, noisetiers, troe?nes, viornes et fusains d’europe.

Encadre?s par leurs professeurs, les e?le?ves du CFPPA en 2e?me anne?e de Bac pro "ame?nagement paysager" se sont vus confier ce chantier de plusieurs mois, a? la fois pe?dagogique et destine? a? pre?server la biodiversite?.

A quoi servent ces haies ?

Les be?ne?fices des haies arbustives sont multiples : elles abritent du vent, augmentent de manie?re significative les rendements en prote?geant les cultures, en augmentant la tempe?rature de l’air en journe?e durant l’hiver, en stockant l’eau en pe?riode de fortes chaleurs, en favorisant la pollinisation. Elles limitent le ruissellement et l’e?rosion des sols, fixent l’azote de l’air, fournissent un habitat naturel a? la vie sauvage (insectes, oiseaux).

L’ope?ration, d’un montant de 10 000 euros, est cofinance?e par le Grand Besanc?on et par l’Etat dans le cadre de l’appel a? projet Territoire a? Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV).

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.33
couvert
le 24/04 à 3h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %