Des bulletins de l'UMP invalidés après leur envoi par la commission de propagande

Publié le 19/03/2015 - 14:07
Mis à jour le 19/03/2015 - 14:07

Les bulletins des candidats UMP du canton de Delle (Territoire-de-Belfort) ont été déclarés nuls après leur envoi officiel aux électeurs par la commission de propagande, a dénoncé jeudi 19 mars 2015 l’UMP, à trois jours du premier tour des départementales.

 ©
©

Dans le canton de Delle-Beaucourt, le nom du candidat UMP Frédéric Rousse apparaît avant celui de son alter ego féminin Marie-Lise Lhomet, contrairement à la règle de l'ordre alphabétique du binôme qui s'applique pour les départementales, a indiqué à l'AFP M. Rousse, qui reconnaît une "erreur".

La commission de propagande, qui a vocation à vérifier les bulletins de vote, a "validé" ces bulletins erronés et la préfecture du Territoire-de-Belfort les a officiellement envoyés aux électeurs, affirme le candidat. Or, après leur envoi à l'ensemble des électeurs du canton, "ces bulletins ont été déclarés nuls par la préfecture au motif que (les) noms n'apparaissent pas dans l'ordre alphabétique", regrette-t-il. L'UMP souligne que selon l'article R.38 du code électoral, la commission n'envoie que les bulletins qu'elle juge conformes au code électoral et dénonce l'invalidation des bulletins a posteriori.

Selon le parti, la préfecture, pour le compte de la commission de propagande, a envoyé un message aux maires du canton indiquant qu'ils devaient considérer comme nuls les bulletins erronés. "Nous avons réédité des bulletins de vote corrects, mais les autorités de l'État refusent de renvoyer le bon bulletin aux gens", dénonce Frédéric Rousse, jugeant "inadmissible" une attitude qui selon lui "altère la sincérité du scrutin""Les services de l'État entravent la liberté de vote des gens qui vont aller voter avec un bulletin faux, validé par la préfecture", ajoute-t-il, appelant les électeurs à voter uniquement avec les bulletins réédités déposés en mairie.

Contactés par l'AFP, la préfecture et le président de la commission de propagande du Territoire-de-Belfort n'ont pas souhaité s'exprimer, faisant valoir leur droit de réserve en période électorale. L'UMP a fait part de son intention de saisir la justice administrative.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.88
nuageux
le 20/07 à 00h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
91 %