Des exercices physiques adaptés proposés par Moveos

Publié le 12/04/2020 - 17:43
Mis à jour le 12/04/2020 - 17:48

Moveos a ouvert le 2 mars 2020 au 2 rue Albert Thomas à Besançon. La salle est réservée aux personnes en situation de handicap, à celles et ceux atteints de pathologies chroniques et aux publics fragiles. Suite aux mesures de confinement, le centre d’activités physiques adaptées propose quelques vidéos…

Présentation de l'Équipe Moveos :

Maud Rouyer (39 ans)

  • Expérience : 12 ans en Centre de Rééducation Fonctionnelle.
  • Spécialité : traitement des lombalgies chroniques avec des techniques spécifiques (Gainage Abdominal Hypopressif…), Diplôme Universitaire Diététique, Nutrithérapie et Nutraceutique.

Bérénice Dalmasso (28 ans)           

  • Expérience : enseignante APA et coach sportif en micro-entreprenariat depuis 3 ans.
  • Spécialité : CrossFit, Diplôme Universitaire Activités Physiques Adaptées, Nutrition et Cancer en cours d'obtention.

maCommune.info : En quoi consiste le concept de Moveos ? (où est -il ?) vous parliez de pratiques physiques adaptées ?

Équipe Moveos : "Moveos est une salle d'activités physiques adaptées (APA). Elle se distingue d'une salle de sport classique, car notre formation nous permet de prendre en charge des publics fragiles (seniors, personnes à mobilité réduite, lombalgiques, personnes atteintes d'affections de longue durée comme du diabète, de l'hypertension...). Nous jouons sur deux versants : celui de l'activité physique et celui de la médecine. C'est la raison pour laquelle nous travaillons en étroite relation avec des médecins. Ceux-ci nous adressent des patients dans le cadre de la réforme du "Sport sur ordonnance". Petite précision : de nombreuses mutuelles proposent une prise en charge grâce à des forfaits annuels ou bisannuels. La CPAM ne prend pas encore en charge ces prestations.

Mais nous accompagnons également des personnes qui n'ont pas de pathologie particulière et qui souhaitent pratiquer ou reprendre la pratique d'activité physique. L'idée est que sur le temps de midi, un groupe de salariés viennent pratiquer pour prévenir des troubles musculo-squelettiques, des pathologies liées à la sédentarité ou tout simplement se déstresser".

mC: Comment procédez-vous ? 

Équipe Moveos : "Lorsque les gens souhaitent s'inscrire chez Moveos, nous effectuons un bilan motivationnel ainsi que des tests physiques en lien avec une éventuelle pathologie. À la suite de quoi, nous lui conseillons telle ou telle activité parmi lesquelles : marche nordique, Gymnastique Abdominale Hypopressive, entraînement fonctionnel, stretching et posture, seniors en forme.

Si la personne le désire (moyennant un coût supplémentaire), nous pouvons lui proposer du renforcement musculaire en semi-autonomie. Le principe est simple, nous construisons un programme de renforcement musculaire personnalisé et via une application, l'adhérent peut effectuer sa séance à la salle. Nous appelons ça de la semi-autonomie, car nous veillons toujours à ce que les mouvements soient bien exécutés". 

mC : Quels sont les conseils que vous donneriez à une personne en situation de handicap pendant le confinement ?

Équipe Moveos : "Nous n'allons pas faire preuve d'originalité en reprenant les conseils du Gouvernement : ne restez pas des heures à ne rien faire. Bouger au maximum en respectant les directives inscrites sur les attestations de déplacement dérogatoire. À noter que certains handicaps bénéficient de mesures supplémentaires (temps plus long pour pratiquer une activité physique en extérieur).

Pour pallier ces restrictions de sortie, nous mettons tous les deux jours en ligne, une séance d'activité physique adaptée avec différentes thématiques : lombalgies, séance de renforcement musculaire pour les personnes en fauteuil, travail d'équilibre... " Voici lune vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=jDZyb50HYMg  

mC : Plus généralement, à quoi faut faire attention (physiquement) lorsque l'on est en confinement ?

Equipe Moveos : "Tout d'abord, toute personne présentant des signes du Covid-19 (toux, fièvre) ne doit pas pratiquer d'activité physique.

Ensuite, nous attirons l'attention des gens sur le fait que l'on retrouve de nombreuses vidéos de séances d'activités physiques sur internet et c'est génial de voir cet engouement. Néanmoins, il faut être vigilant quant à la source de la vidéo. En effet, on ne peut pas vérifier si nous avons affaire à un coach formé, diplômé ou une personne qui s'improvise coach.

Nous conseillons aux personnes qui n'étaient pas spécialement sportives avant le confinement, de prendre un maximum de mesure de précaution, d'écouter leur corps et leurs ressentis. Il est normal d'avoir des douleurs musculaires durant un exercice, mais lorsque ces douleurs sont articulaires ou qu'elles prennent une dimension inhabituelle, il faut s'avoir s'arrêter et faire différemment. De même lorsque les essoufflements deviennent trop importants, il vaut mieux prendre un temps de repos ou s'arrêter. 

Nous rappelons qu'un cours vidéo ne remplacera jamais un cours avec une personne formée.

Ensuite, il vaut mieux privilégier plusieurs séances de 20 à 30 minutes par jours plutôt qu'une seule séance de plus d'une heure. Cela donne l'opportunité de bouger plusieurs fois dans la journée et d'éviter la sédentarité".

Infos +

Facebook voir ici 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Les jeunes nageurs de l’Alliance natation Besançon à la recherche de financements pour se rendre aux JO

Depuis deux ans, les jeunes nageurs bisontins se mobilisent en vue de réaliser leur rêve : rencontrer des champions olympiques aux Jeux de Paris 2024. En plus de leurs diverses actions, ils ont ouvert une cagnotte afin de terminer le financement de ce voyage de quatre jours à Paris à l’occasion des JO.

Le label club du GBDH passe à l’argent

Après une première distinction en bronze obtenue l’année dernière, le GBDH a eu la très bonne surprise de découvrir que son label club avait été revalorisé par la Ligue nationale de Handball le 17 mai 2024. En plus de ce label argent, le club se classe à la 2e place de ProLigue et à la 13e place des clubs Français (D1 & D2 confondues).

Sept danseuses classiques bisontines sélectionnées pour représenter la France

Après avoir franchi les épreuves régionales en mars 2024 à Besançon, plusieurs danseuses, élèves à la Galerie de la Danse, participaient, les 11 et 12 mai dernier, à Lyon, au concours national. Sept d'entre elles ont été sélectionnées pour représenter la France au concours européen et deux danseuses ont obtenu un prix.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.37
partiellement nuageux
le 25/05 à 6h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
96 %