Des panneaux pour "absorber le bruit" dans deux classes en REP + à Planoise ?

Publié le 23/03/2018 - 14:44
Mis à jour le 27/03/2018 - 09:09

À la rentrée de septembre 2018, des élèves de deux écoles de Planoise en REP + (réseau d'éducation prioritaire) pourront bénéficier de panneaux amovibles permettant de réduire le bruit appelés "métamatériaux". Les panneaux pourront donc être tirés pour séparer la classe en deux afin de travailler en plus petit groupe.

PUBLICITÉ

Insonoriser des classes en donnant une forme à des matériaux, est-ce possible ? L’idée est venue d’Aliyasin El Ayouch, docteur-entrepreneur, lorsqu’il était encore étudiant en doctorat lors de l’année de présentation de sa thèse. Faisant petit à petit son chemin, la réalisation du projet a débuté il y a deux ans avec l’aide d’un chercheur, un enseignant-chercheur et un ingénieur à l’institut Femto-ST de Besançon. Ils sont à présent en création d’entreprise.

Absorber le bruit par les formes

« Il s’agit de métamatériaux acoustiques. Se sont des matériaux artificiels qui, contrairement aux matériaux classiques, ont des performances exceptionnelles. En prenant n’importe quels matériaux, que cela soit du bois, du pastique ou du verre, et en lui donnons une certaine forme nous sommes capables de le rendre absorbant vis-à-vis du bruit », explique Aliyasin El Ayouch. Des premiers tests ont déjà été effectués.

Un moyen de réduire le coût d’éventuels travaux

Ces panneaux, nouvelle génération, éviteront « de lourds travaux », précise le doctorant-entrepreneur. Une enveloppe globale de 40.000 euros serait prévue pour deux classes. « Etant encore en développement, le coût n’est pas encore représentatif. L’idée est d’être plus efficace en évitant des travaux lourds et qui dit travaux lourds dit une autre fourchette de prix pour la ville », précise le docteur-entrepreneur.

Vers d’autres utilisations ?

En plus de servir dans les classes, ces matériaux innovants pourraient être utilisés sur du mobilier acoustique. « Les bureaux, les armoires, les tables ne sont pas absorbants au niveau acoustique, car ils sont faits avec des matériaux qui réfléchissent le son. Nous aimerions donc structurer les matériaux qui constituent nos mobiliers (bois, plastique, verre), et qu’ils contribuent au confort sonore d’une pièce », explique Aliyasin El Ayouch.

Info +

  • En plus de l’Institut Femto ST qui héberge le développement du projet, l’incubateur Bourgogne-Franche-Comté a soutenu le projet ainsi que l’institut pour l’administration des entreprises (IAE), la BPI et BGE.
  • Le nom des écoles visées par ce projet n’a pas encore été communiqué.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Après Lexiclic, ils inventent Métalo, une méthode de lecture pour les enfants au CP

Christophe Lefort et Laurent Jeune, instituteurs à Valdahon, avaient crée en 2015 Lexiclic. Cette application aide les élèves dès leur plus jeune âge à orthographier de la meilleure des façons les mots de la langue française. En juin 2019, ils lancent leur méthode de lecture et d’écriture dédiée aux instituteurs du CP : Métalo.

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) va allouer près de 300 000 € aux équipes pédagogiques pour contribuer à la réussite des étudiants de 1e cycle de l’enseignement supérieur, à la rentrée 2019. Afin de créer une dynamique de réseau, les acteurs du projet RITM-BFC se réuniront le 27 juin 2019 à Dole (au lycée Nodier).

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.64
couvert
le 24/06 à 21h00
Vent
2.29 m/s
Pression
1016.39 hPa
Humidité
90 %

Sondage