Des tags racistes et des croix gammées sur un mur du lycée Tristan Bernard

Publié le 02/12/2013 - 16:25
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:42

Des tags à caractère raciste ont été inscrits sur un mur du lycée professionnel Tristan Bernard à Besançon durant le week-end des 30 novembre et 1er décembre. Des croix gammées ont également été peintes. Les auteurs ont pénétré dans l’enceinte du lycée sans toutefois entrer dans les locaux. Le recteur, Éric Martin, tient à témoigner tout son soutien aux équipes pédagogiques et éducatives, ainsi qu’aux élèves.

baepxt6ceaaejmg.png
© Twitter/pic.twitter.com/p5dlSCKl6G
PUBLICITÉ

Le proviseur Jean-Paul Teyssier a découvert ce lundi matin en arrivant au lycée des tags à la peinture sur l’un des murs extérieur du lycée Tristant Bernard.

Eric Martin « condamne avec la plus grande fermeté ces actes de dégradation qui vont à l’encontre de la tolérance prônée par l’École de la République et les qualifie d’inadmissibles et d’intolérables ».

Selon l’Académie de Besançon, ces inscriptions ne sont pas en lien avec une actualité ou des problématiques propres à l’établissement. Toutefois, « Tout le monde a été surpris en découvrant la situation et choqué par la nature du contenu des inscriptions ».

Le proviseur du lycée, lors d’une interview ce lundi matin à France 3 Franche-Comté, a indiqué que le climat était serein dans l’établissement et qu’il fera repeindre le mur.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Ce vendredi 20 septembre 2019, l'Université de Franche-Comté et le Comité régional olympique et sportif de la région ont signé une convention de partenariat, pour permettre la création du premier centre d'études et de recherches olympiques universitaires (CEROU) de France ici, à Besançon.

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

carte scolaire • Après la tenue du CTSD (comité technique spécial départemental) ce mardi suite au recomptage des élèves dans les classes, l'inspecteur d'académie du Doubs a fait le point sur les ouvertures et fermetures de classes dans le département pour cette rentrée 2019. 

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

8.900 élèves (3.400 en maternelle et 5.500 en école élémentaire) ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon. Des effectifs stables et une rentrée sereine malgré le manque places toujours problématique dans les cantines de la ville. Des études sont en cours pour augmenter la capacité de production et d'accueil...

Fermeture d’une classe à Tristan Bernard : la mobilisation continue