Deux Bisontins remportent l’or au championnat de France de Pole Dance

Publié le 13/09/2021 - 17:52
Mis à jour le 13/09/2021 - 17:52

Les épreuves finales du championnat de France Pole Dance se sont déroulées ce samedi 11 septembre 2021 à la Cigale à Paris. Emmeline Scachetti et Vincent Regnault ont remporté l’or dans leurs catégories respectives…

Le Pole Dance avait sa propre compétition depuis 2011. Il a ensuite été rattaché à la fédération de danse en 2017. Le premier championnat de France s’est déroulé en 2018.

Après avoir envoyé les vidéos de leurs prestations, Emmeline Scachetti (42 ans) et Vincent Regnault (26 ans) se sont rendus à Paris afin d’affronter les derniers compétiteurs en lice au championnat de France de Pole Dance. Le couple est reparti à Besançon avec deux médailles d’or en poche…

maCommune.info : Vous avez tous les deux terminé à la première place dans vos catégories respectives, c’est une fierté ?

Emmeline Scachetti : "Oui, c’était une incroyable belle aventure. Je suis championne "Master 40+ femmes" et Vincent a remporté l’or dans la catégorie "Adulte Homme". Nous avions été tous les deux finalistes régionaux en 2019. À ce titre, nous avions concouru au championnat France 2019. Vincent avait remporté l’or et moi l’argent.

Cette année, nous avons deux médailles d’or. Nous nous rendrons donc en décembre prochain à Bologne (Italie) pour le championnat du monde".

mC : Quelle préparation cela demande pour arriver à un tel niveau ?

Emmeline Scachetti : "C’est une préparation intense. Je pratique ce sport depuis dix ans. J’étais professeure d’histoire à l’époque et je n’étais pas sportive. Je me suis rendue à un cours par l’intermédiaire d’une amie et j’ai adoré.

Je suis ensuite devenue professeure de Pole Dance à Montbéliard puis à Besançon. Il faut bien sûr s’entraîner quotidiennement. Les efforts sont intenses pour ce type de compétition. Nous travaillons sur des chorégraphies, des enchaînements de barre en mouvement et fixe… Vincent s’est entraîné jusqu" à trois ou quatre heures par jour.

C’étais un rêve de se produire sur la scène la Cigale à Paris".

mC : Est-ce que ce sport est accessible à tout le monde ?

Emmeline Scachetti : "Oui, il l’est. C’est sûr qu’il est facile pour les anciennes gymnastes, mais tout le monde peut le pratiquer. 

C’est d’ailleurs un excellent exercice de renforcement musculaire. Pour de nombreux pratiquants, cela booste également leur confiance en eux. Dans mon école, nous faisons les cours en petits groupes. Cela permet de se concentrer sur chaque niveau.

Je tiens à préciser que même si le Polce Dance viens de l’univers du cabaret, nous le pratiquons aujourd'hui de manière différente. Il y a des chorégraphies, nous utilisons le cerceau aérien. C’est artistique au même titre que le cirque et le patinage".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

L’entraîneur Oswald Tanchot quitte le FC Sochaux-Montbéliard

Arrivé à l’été 2023 à la tête de l’équipe première, Oswald Tanchot a annoncé sa volonté de quitter le club à 1 an du terme de son contrat. Le club vient de confirmer son départ ce mardi 28 mai 2024 dans un communiqué. Celui-ci dit avoir accédé à la demande de Tanchot de mettre fin à leur collaboration d’un commun accord.

Sondage – Pensez-vous que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris sont une bonne chose pour la capitale et la France ?

Cet évènement international qui se tiendra pendant du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024 à Paris est le sujet de nombreuses critiques et inquiétudes, comme c’était le cas avant les JOP de Londres, de Rio ou de Tokyo : transports en commun, eau potable, sécurité, prix des billets et des logements, pollution, impact sur la population parisienne, budget, gentrification, conditions des bénévoles, etc. Et vous, pensez-vous que les JOP à Paris sont une bonne chose pour la France ? C’est notre sondage de la semaine.

Été sportif à Besançon, entre actualité (JO 2024) et valeur sûre (Vital’été) !

PUBLI-INFO • Si nous parlons de sport d’ici à la fin de l’été, il y a de grandes chances que les jeux olympiques et paralympiques soient de la partie. Aussi, à Besançon, en plus de la réédition d’une valeur sûre, Vital’ été, les jeux olympiques et paralympiques s’invitent au travers du Club 2024. Suivez-moi…

Les jeunes nageurs de l’Alliance natation Besançon à la recherche de financements pour se rendre aux JO

Depuis deux ans, les jeunes nageurs bisontins se mobilisent en vue de réaliser leur rêve : rencontrer des champions olympiques aux Jeux de Paris 2024. En plus de leurs diverses actions, ils ont ouvert une cagnotte afin de terminer le financement de ce voyage de quatre jours à Paris à l’occasion des JO.

Le label club du GBDH passe à l’argent

Après une première distinction en bronze obtenue l’année dernière, le GBDH a eu la très bonne surprise de découvrir que son label club avait été revalorisé par la Ligue nationale de Handball le 17 mai 2024. En plus de ce label argent, le club se classe à la 2e place de ProLigue et à la 13e place des clubs Français (D1 & D2 confondues).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.96
couvert
le 28/05 à 21h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
78 %