Deux étudiantes remportent la finale régionale de "Ma thèse en 180 secondes"

Publié le 16/04/2016 - 15:42
Mis à jour le 16/04/2016 - 15:43

Le 8 avril 2016, lors des phases finales régionales du concours international "Ma thèse en 180 secondes" organisées par la COMUE de l’université de Bourgogne-Franche-Comté, sur le campus de sevenans de l’UTBM, deux candidates ont été sélectionnées pour la finale nationale à Bordeaux.

ubfc.jpg
ubfc.jpg
PUBLICITÉ

Dans le cadre du concours international « Ma thèse ne 180 secondes » lancé en France par le CNRS et la Conférence des Présidents d’Université, des phases régionales finales se sont tenues le 8 avril 2016 sur le campus de Sevenans de l’UTBM. Sous l’égide de la COMUE, la communauté d’universités et d’établissement de la région, dix candidats doctorants ont présenté leurs thèses en 3 minutes, soit 180 secondes.

Deux gagnantes

Ce sont deux filles qui ont séduit le public et le jury. L’une, Asmae Hamzaoui, doctorante de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard a remporté le Prix du public. Cette étudiante de 27 ans, a présenté sa thèse sur ces recherches dans le domaine des sciences des matériaux, et plus particulièrement sur « l’Etude de capteurs d’effort piézoélectriques par technologie couches minces« . Plus simplement : comment recharger la batterie de son portable tout en marchant.

La seconde finaliste régionale, retenue par le jury, cette fois-ci, c’est Marie Petitjean doctorante à l’Université de Franche-Comté. Sa thèse porte sur la recherche dans le domaine de la biologie « Dix-sept ans d’analyse génotypique et phénotypique d’une souche épidémique de Pseudomonas Aeruginosa au cours de sa diffusion hospitalière« . Toutes deux se sont vues remettre la somme de 150 euros pour encourager leurs efforts.

Le jury était composé de :

  • Katy Cabaret, co-responsable du master « entrepreunariat technologique et industriel » à l’UTBM et référente du programme PEPITE Bourgogne Franche-Comté à destination des étudiants entrepreneurs
  • Claire Dupouët, directrice du service sciences, arts et culture à l’université de Franche-Comté
  • Nanta Novello-Paglianti, enseignante-chercheuse en sciences de l’information et de la communication au sein du laboratoire universitaire bourguignon Cimeos
  • Cécile Pollart, journaliste à Radio Campus Besançon

Ma thèse en 180 secondes

Ce dispositif a été mis en place pour permettre aux chercheurs d’expliquer rapidement et simplement leurs travaux parfois complexes, afin qu’ils puissent s’inscrire dans une démarche professionnelle. Les deux gagnantes de la région Bourgogne-Franche-Comté affronteront 13 autres candidats lors de la finale le 31 mai 2016 à Bordeaux. Si l’une d’elle est qualifiée, elle partira au Maroc pour la finale internationale en septembre 2016.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Une classe du lycée Pergaud, premier prix du concours « Histoires en court »

Les élèves de 1èreES3 du Lycée Louis Pergaud à Besançon ont reçu la première place du concours régional « Histoire(s) en court » ce mercredi 5 juin 2019, pour leur court-métrage sur une figure régionale issue de l’immigration. Ils étaient en compétition avec une vingtaine d'autres établissements de toute la Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.08
ciel dégagé
le 17/06 à 15h00
Vent
3.38 m/s
Pression
1016.09 hPa
Humidité
55 %

Sondage