Dijon : le chef de l'Elysée confie 1.175 menus présidentiels à un "fonds  gourmand"

Publié le 25/09/2018 - 18:00
Mis à jour le 25/09/2018 - 18:01

Le chef cuisinier de l'Elysée Guillaume Gomez a confié au "fonds gourmand" de la bibliothèque municipale de Dijon, consacré à la gastronomie, 1.175 menus présidentiels de sa collection personnelle, a annoncé ce mardi 25 septembre 2018 la municipalité.

flamme, casserole
© stevepb via pixabay

"Cette prestigieuse collection viendra s'ajouter à un ensemble de 14.000 pièces enregistrées au fonds gourmand", a indiqué la mairie, qui a approuvé lundi en conseil municipal le dépôt de ces menus pour dix ans renouvelables.

On y découvre par exemple la "volaille de Licques au blé vert, confit de céleri farci, crème d'épinards persillée", servis au déjeuner des chefs d'États et de gouvernements à l'ouverture de la COP 21, le 30 novembre 2015 au Bourget.

Le "filet de loup rôti au romarin" et ses "petits légumes glacés de Provence" évoquent le dîner du 15 août 2014 sur le porte-avions Charles-de-Gaulle, à l'occasion du 70e anniversaire du débarquement en Provence.

"Très heureux que ce pan gourmand de notre patrimoine commun puisse être exposé, consulté, étudié et partagé avec le plus grand nombre", s'est félicité dans un tweet Guillaume Gomez, qui avait remplacé en 2013 le chef Bernard Vaussion, dont il était l'adjoint, à la tête des cuisines présidentielles.

Le chef est attendu à la bibliothèque municipale de Dijon le 9 octobre, lors du lancement de l'exposition "A la table du Président: un siècle de menus", créée à partir de sa collection et du "fonds gourmand", qui compte près de 30.000 ouvrages liés au vin et à la gastronomie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.

Violences conjugales : le premier bracelet anti-rapprochement testé dès le 8 décembre à Besançon

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le procureur de la République de Besançon et le préfet du Doubs entouré de leurs partenaires (France Victime Besançon, Police, Gendarmerie et Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) ont signé ce mercredi 25 novembre 2020 le protocole de mise en œuvre du "Bracelet anti-rapprochement" au sein du tribunal judicaire de Besançon. Objectif : mieux protéger les victimes de conjoints ou ex-conjoints violents.

Violences conjugales : un signalement possible sur le site internet de l’enseigne Carrefour

Dans le cadre de la mobilisation des forces de l’ordre contre les violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, s’est rendue ce 24 novembre 2020 dans le magasin Carrefour de la Ville du Bois afin de lancer officiellement le partenariat entre Carrefour et la Gendarmerie Nationale.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.28
nuageux
le 27/11 à 9h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
82 %

Sondage